ASIE/PAKISTAN - Condamnation de responsables chrétiens, musulmans et hindous suite à la profanation de personnages sacrés par le biais de dessins et de caricatures

samedi, 11 mars 2017 dialogue   liberté religieuse   minorités religieuses   paix   justice   islam   politique   terrorisme   blasphème   réseau social   oecuménisme  

Lahore (Agence Fides) – Des responsables chrétiens, musulmans et hindous du Pakistan déplorent « l’usage indécent des réseaux sociaux visant à offenser des personnages sacrés par le biais de dessins et de caricatures », renouvelant l’appel à tous les fidèles de chaque communauté religieuse afin qu’ils « conservent le respect de l’ensemble des figures sacrées appartenant aux différentes traditions religieuses ». Ainsi que l’a appris Fides, c’est ce que la Commission nationale pour l’Œcuménisme et le Dialogue interreligieux a confirmé dans le cadre d’une rencontre spéciale tenue ces jours derniers à Lahore près la résidence de l’Archevêque du lieu, S.Exc. Mgr Sebastian Shaw. Les responsables religieux ont réaffirmé que « le respect, la tolérance, l’accueil de l’autre » se trouvent à la base de l’acceptation réciproque et de la construction d’une société pacifique et harmonieuse, rappelant que symboles et sentiments religieux sont importants pour tout être humain et qu’ils ne doivent donc pas faire l’objet de railleries ou d’outrages au travers de paroles ou d’images, une pratique, cette dernière, qui semble prendre pied avec trop de superficialité sur les réseaux sociaux.
Les responsables religieux ont profité de cette rencontre organisée à Lahore pour prier pour les victimes du terrorisme, invoquant de Dieu la paix et une commune bénédiction de la nation pakistanaise. Dans cette perspective, la Commission nationale pour l’Œcuménisme et le Dialogue interreligieux a lancé une campagne de sensibilisation spéciale intitulée « Votez pour la paix » en tant que signe visant à lutter contre la vague de terrorisme qui a ensanglanté le pays. La campagne consiste dans la distribution capillaire au sein des diverses communautés et institutions religieuses de milliers de cartes postales portant l’image d’une colombe, symbole de paix. Chaque citoyen pourra signer la carte postale, qui contient un message d’unité et de réconciliation, soutenant ainsi la campagne et exprimant son propre « vote pour la paix ». Les cartes postales seront ensuite collectées et envoyées au gouvernement pakistanais et au Bureau de l’ONU au Pakistan. (PA) (Agence Fides 11/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
dialogue


liberté religieuse


minorités religieuses


paix


justice


islam


politique


terrorisme


blasphème


réseau social


oecuménisme