AMERIQUE/COLOMBIE - Journée de prière et appel en faveur de la religieuse enlevée au Mali en février dernier

vendredi, 10 mars 2017
Soeur Gloria Cecilia Narváez Argoti

Soeur Gloria Cecilia Narváez Argoti

Bogotá (Agence Fides) – « Nous avons célébré la Journée de la femme et ici nous ressentons sont absence. Il y a ici une mère éplorée, des frères attristés, une Congrégation très préoccupée (…), nous faisons appel à toutes les autorités pour qu’elles nous aident à la retrouver ». Telles sont les paroles de Sœur Noemí Quiceno, Supérieure de la Communauté franciscaine de Marie Immaculée de Bogotá, un mois après l’enlèvement de Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoti, missionnaire au Mali (voir Fides 08/02/2017).
« Elle ne vivait que pour faire du bien aux autres. De nombreux orphelins, malades et sans domicile fixe ont besoin d’elle. Nous demandons la miséricorde de Dieu pour ceux qui l’ont enlevée. Ils ne connaissent pas le mal qu’ils font. Toute la communauté franciscaine demande sa libération » a déclaré la Supérieure dans un entretien accordé à une radio colombienne.
Selon les informations parvenues à Fides, toute la communauté des religieuses de la Congrégation était présente à la Journée de Prière pour Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoti, célébrée dans tout Bogotá le 8 mars, à laquelle ont été invités de nombreux fidèles ainsi que des autorités.
Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoti a été enlevée au soir du 7 février dans le village de Karangasso, proche de Koutiala, à quelques 400 Km à l’est de la capitale malienne, Bamako. Ses ravisseurs ont affirmé être des djihadistes mais, pour l’heure, aucune confirmation n’a été obtenue sur la matrice de l’enlèvement (voir Fides 22/02/2017). (CE) (Agence Fides 10/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network