INDONESIE - Rencontre interreligieuse en présence du Roi d’Arabie Saoudite

mercredi, 8 mars 2017 minorités religieuses   liberté religieuse   paix   dialogue   droits fondamentaux  

Djakarta (Agence Fides) – « Nous avons partagé des aspirations et des espérances avec le Roi d’Arabie Saoudite. Il s’est agi d’une rencontre symbolique et très importante ». C’est ce qu’a déclaré à Fides S.Exc. Mgr Ignatius Suharyo, Archevêque de Djakarta, au lendemain de la rencontre interreligieuse organisée par le gouvernement à l’occasion de la visite en Indonésie du Roi d’Arabie Saoudite Salman bin Abdulaziz Al Saud. La visite en question durera 12 jours à compter du 1er mars, sachant que le souverain est accompagné par une délégation de 1.500 personnes dont 10 ministres et 25 princes.
Le Père Magnis Suseno SI, qui a participé, lui aussi, à la rencontre interreligieuse, a déclaré à Fides : « En premier lieu, le Roi Salman, par son jugement favorable concernant les bonnes relations entre les religions en Indonésie, a montré son soutien au Président Joko Widodo et à ses politiques non sectaires ». En outre, ajoute le Père Suseno, « il a déçu ceux qui attendaient que sa visite donne un élan aux courants les plus conservateurs de l’islam indonésien qui ont fait du bruit au cours de ces derniers mois ».
Le Roi d’Arabie Saoudite a exprimé sa satisfaction à l’égard du peuple indonésien, exemple d’unité et de coexistence interreligieuse. Ainsi que l’a appris Fides, à la rencontre avec 28 responsables religieux indonésiens représentant notamment le Catholicisme, le bouddhisme, le protestantisme, l’islam et le confucianisme, se trouvait également une délégation catholique fournie composée par S.Exc. Mgr Ignatius Suharyo, Archevêque de Djakarta, Leurs Excellences NN.SS. Antonius Subianto Bunjamin et Paskalis Bruno Syukurdal, respectivement Evêques de Bandung et de Bogor, et le Père Magnis Suseno SI, enseignant à l’Université Driyakarya de Djakarta.
Le Président Joko Widodo, organisateur de la rencontre, a déclaré : « Toutes les religions désirent protéger les droits fondamentaux et le bonheur des peuples ». Il a indiqué au Roi que les responsables religieux représentent la pluralité de l’Indonésie. « L’harmonie est une référence de la société indonésienne qui vit l’unité dans la diversité. L’harmonie et le respect réciproque constituent la contribution de l’Indonésie à la paix dans le monde ».
Le Roi a également fait étape dans l’île de Bali, fameux lieu touristique d’Indonésie, pour une vacance de cinq jours. A son atterrissage à Bali, il a rencontré le Père Evensius Dewantara Boli Daton, Président de la Commission pour les Affaires œcuméniques et interreligieuses du Diocèse de Denpasar, qui a salué le Roi en arabe – ayant suivi des études au Dar Comboni Intitute du Caire et à l’Institut pontifical d’études arabes et islamistes de Rome. Contacté par Fides, le Père Dewantara Boli Daton a déclaré : « Le Roi Salman me semble être une personne sage, parce qu’il a fait des gestes d’ouverture et d’accueil, significatifs dans l’actuelle situation de l’Indonésie, où certaines forces tendent au sectarisme ». (PCP-PA) (Agence Fides 08/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network