AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Prise de position de l’Evêque auxiliaire de Juba contre la prière nationale organisée par le Chef de l’Etat

lundi, 6 mars 2017 evêques   crimes de guerre  

Juba (Agence Fides) – « Pourquoi devrais-je participer à la prière nationale où il n’existe ni sainteté ni piété ? C’est une plaisanterie que d’entendre le Président du pays lancer des appels à la prière alors qu’au même moment ces militaires donnent la chasse à la population tout au long du Soudan du Sud » a déclaré l’Evêque auxiliaire de Juba, S.Exc. Mgr Santo Loku Pio Doggale, rejetant l’invitation du Président Salva Kiir à participer à la journée de prière nationale organisée pour le 10 mars afin de prier pour la paix dans le pays, bouleversé par la guerre civile.
Dans un entretien accordé à Voice of America, Mgr Doggale a ajouté : « Je prie chaque jour pour le Soudan du Sud mais la prière organisée par Salva Kiir, je ne la comprend pas et je ne la comprendrai jamais. A moins que l’on ne m’y traîne de force, je ne participerai jamais à cette prière parce qu’il s’agit d’une prière politique, une plaisanterie ».
L’Evêque auxiliaire de Juba a rappelé que les militaires fidèles au Président ont causé l’évacuation des populations Lango, Acholi, Madi, Kaku et Kuku dans les régions de l’Equatoria et des populations Shilluk dans le Haut Nil.
« Des populations entières sont expulsées de leur terre ancestrale alors que leurs biens et leurs ressources sont pillés » a-t-il conclu. (L.M.) (Agence Fides 06/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network