AFRIQUE/EGYPTE - La défense des églises, « partie intégrante de la doctrine de l’islam » selon le Ministre égyptien pour les dotations religieuses

lundi, 6 mars 2017 dialogue   islam   minorités religieuses   persécutions   eglises orientales  

alchetron.com

Ibn Hazm (994-1064)

Le Caire (Agence Fides) – Les attaques contre les chrétiens et leurs propriétés constituent « des attaques contre nous tous ». Les attaques contre les églises peuvent être comparées aux « attaques contre les mosquées » et la défense des chrétiens et de leurs églises « fait partie de la doctrine de la foi musulmane ». C’est ce qu’a déclaré le Pr. Mohamed Mokthtar Gomaa, Ministre pour les dotations religieuses, citant à ce propos également les enseignements d’Ibn Hazm, penseur de l’école islamique zâhirite (994-1064) de l’époque andalouse. Les affirmations du Ministre ont été prononcées au cours du forum culturel du Conseil suprême pour les affaires islamiques ayant eu lieu au Caire dans l’après-midi du 5 mars. Le forum, centré sur les thèmes du principe de citoyenneté et sur l’égalité des droits et des devoirs entre tous les citoyens, a vu également la participation d’Andrea Zaki, pasteur présidant l’église copte évangélique en Egypte, et du Pr. Sami al Sharif, ancien Doyen de la faculté de communication de l’Université du Caire. Les interventions ont tenu compte tant de la récente conférence organisée par l’Université al-Azhar dédiée aux thèmes de la citoyenneté et de la coexistence islamo-chrétienne (voir Fides 02/03/2017) que de l’exode de centaines de familles coptes ayant fui ces dernières semaines le Sinaï septentrional après une série de sept assassinats ciblés contre des membres de la communauté en question (voir Fides 27/02/2017).
En ce qui concerne les violences qui ont frappé les chrétiens coptes dans le Sinaï septentrional, le Pr. al Sharif a voulu faire remarquer que l’urgence dans cette zone ne concerne pas que les chrétiens mais représente une grave question nationale. Dans cette zone – a remarqué l’enseignant égyptien – des groupes de matrice djihadiste se déclarant affiliés du prétendu « Etat islamique » « ont tué des dizaines de militaires sans tenir aucun compte de leur religion ». L’expert en communication a quelque peu critiqué les reconstructions médiatiques trompeuses qui font état des récentes tribulations des coptes égyptiens du Sinaï comme d’un exemple de persécution religieuse à laquelle les chrétiens égyptiens seraient soumis de la part de la majorité islamique locale. (GV) (Agence Fides 06/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network