ASIE/INDONESIE - Bioéthique et pastorale des Malades : nouvelles et difficiles thématiques relatives à la vie humaine

vendredi, 3 mars 2017

LG

Maumere (Agence Fides) – « Au cours de sa récente visite à la mission camillienne de Flores, le Père Leo Pessini, Supérieur général des Camilliens (MI), a tenu une série de conférences sur le thème « Bioéthique et pastorale des Malades », indique à Fides le Père Luigi Galvani, MI. « Le thème, particulièrement nouveau, a attiré l’intérêt et une vive participation de centaines de personnes engagées dans le secteur de la santé et de la pastorale des malades outre les Séminaristes du Grand Séminaires des Verbites de Ledalero. Aux 500 participants des hôpitaux et aux 300 élèves infirmières, le Père Pessini a parlé de « Bioéthique et soin des personnes âgées et des mourants ». L’écoute a été vive et a suscité chez les médecins et les personnels paramédicaux présents un intérêt renouvelé et un engagement de dévouement dans l’exercice de leur profession ». « Les quatre mots clefs à imprimer dans votre cœur et dans votre esprit, à chaque fois que vous portez assistance à une personne âgée ou à un mourant – a déclaré le Père Pessini au terme de son intervention – doivent être : Merci – Pardonnez-moi – Je vous aime – Au revoir ».
Aux quelques mille séminaristes de philosophie et de Théologie et aux 30 Professeurs du Grand Séminaire des Verbites de Ledalero, considéré comme le plus grand de l’Eglise en Asie, le Père Pessini a en revanche parlé de « l’avenir de la Bioéthique à l’époque de la mondialisation : préoccupations, attentes et espérances ». « La Bioéthique, née seulement 37 ans en arrière – a déclaré le Supérieur général aux participants – est appelée à affronter les nouvelles et difficiles thématiques qui concernent la vie humaine de son début, avec la conception et la naissance, jusqu’au dernier soupir. Vous êtes appelés – a encore déclaré le Père Pessini aux Séminaristes –à bien vous préparer sur les thèmes moraux qui préoccupent l’Eglise, aujourd’hui, pour être ensuite des guides sûrs pour le peuple qui vous sera confié ».
La visite et les conférences du Supérieur général des Camilliens ont marqué un moment historique pour la mission camillienne en Indonésie et certainement enrichi l’Eglise locale d’une plus grande connaissance et attention envers la pastorale des malades et le caractère précieux du charisme de Saint Camille, conclut le Père Galvani. (GG/AP) (Agence Fides 03/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network