AMERIQUE - Le REPAM devant la Commission interaméricaine des Droits fondamentaux pour défendre les droits des peuples indigènes

jeudi, 2 mars 2017 environnement   indigènes   violence  
Le REPAM devant la Commission interaméricaine des

Le REPAM devant la Commission interaméricaine des Droits fondamentaux

Washington (Agence Fides) – La Commission interaméricaine des Droits fondamentaux a notifié au Réseau ecclésial panamazonien (REPAM) la convocation dans le cadre de l’audience ordinaire n°161 visant à discuter les questions relatives au droit au territoire des peuples indigènes et des communautés d’Amazonie. L’audience en question se tiendra le 17 mars à 12.15 locales à son siège de Washington selon la lettre envoyée par Elizabeth Abi Mershed, Vice secrétaire exécutive de la Commission interaméricaine des Droits fondamentaux.
Cette action fait partie d’un vaste programme relatif aux droits fondamentaux proposé par le REPAM, qui présente 13 cas de défense du territoire en Colombie, en Equateur, au Pérou, en Bolivie et au Brésil.
A la Commission interaméricaine des Droits fondamentaux, seront présentées quatre expériences qui reflètent les grands défis que doivent relever la région panamazonienne en ce qui concerne des situations de violation du droit au territoire. Dans le cadre de cette session, sera présent S.Exc. Mgr Pedro Barreto, Archevêque de Huancayo (Pérou) et Vice-président du REPAM.
Parmi les expériences comportant des situations difficiles, le REPAM signale celles relatives à la communauté paysanne Buriticupú – dans le nord-est du Brésil – à la communauté indigène Tundayme – dans le sud de l’Equateur – aux peuples indigènes Tagaeri et Taromenani – dans le nord de l’Equateur – et à la communauté de Yurimaguas – dans la forêt péruvienne. (CE) (Agence Fides 02/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network