AMERIQUE/VENEZUELA - Enfants à la recherche de nourriture avec leurs parents et augmentation de la désertion scolaire

mercredi, 1 mars 2017 faim  

Daniel Rodriguez

Caracas (Agence Fides) – La désertion scolaire constitue l’une des conséquences de la crise vénézuélienne. On estime qu’entre 2005 et 2015, 141.823 élèves du primaire et du secondaire ont abandonné leurs études dans le pays, selon les chiffres fournis par le Ministère de l’Instruction. L’absentéisme dans les écoles s’est renforcé au début de l’an dernier. Les enfants n’allaient plus à l’école afin d’accompagner leurs parents dans les longues files permettant d’acheter des denrées alimentaires dans les supermarchés. Selon une étude locale, 30% des élèves de 70 écoles de l’Etat de Miranda manquent l’école une à deux fois par semaine pour cette raison. Une raison encore plus dramatique parce qu’influant sur l’abandon scolaire est le fait que de nombreux enfants sont contraints à travailler pour compenser les dépenses dans leurs familles respectives. La crise s’est exacerbée en juin 2016 lorsque la désertion scolaire a atteint son maximum historique, avec 51% de la population prise en considération, soit plus de 3 millions d’enfants répartis sur 173 établissements scolaires. Plus de la moitié avaient été impliqués dans la recherche frénétique de nourriture et la majeure partie a déclaré avoir peur de ne pas manger chez eux. (AP) (Agence Fides 01/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network