ASIE/INDE - Appel de la All India Catholic Union contre « l’arithmétique de la haine »

mardi, 28 février 2017 minorités religieuses   liberté religieuse   hindouisme   société civile   droits fondamentaux   discrimination   dalit  

Hyderabad (Agence Fides) – Bloquer « l’arithmétique de la haine » qui accuse les minorités religieuses et polarise la société indienne : tel est l’appel adressé au gouvernement national par la All India Catholic Union (AICU), la plus ancienne association catholique indienne de laïcs.
Dans une note envoyée à Fides, son Président national, Lancy D. Cunha, remarque : « Le Bharatiya Janata Party (BJP) et des organisations telles que le Sangh Parivar, promeuvent une « arithmétique de la haine » et diffusent, partout où il y a des élections municipales, provinciales ou nationales, des nouvelles selon lesquelles les minorités religieuses seraient en nette croissance en Inde ».
« Le Ministre fédéral de l’Intérieur, Karen Rijjiju, fait actuellement des insinuations à l’encontre de la population chrétienne au Arunachal Pradesh, son Etat natal, calomniant les minorités religieuses » remarque-t-il.
Selon l’AICU, les responsables du BJP et du Sangh Parivar ont insulté les chrétiens, en particulier dans les Etats du nord-est et du centre de l’Inde.
Ces discours de haine provoquent et alimentent la violence envers les communautés religieuses minoritaires, telles que chrétiens et musulmans. L'AICU demande par suite au Premier Ministre, Narendra Modi, de tenir la promesse faite de garantir la sécurité à tous les citoyens indiens et de bloquer les campagnes de haine qui encouragent les militants à attaquer les églises, les personnes et les institutions religieuses.
Les dirigeants de l’AICU renouvellent au gouvernement leur demande de restaurer les droits constitutionnels des dalits chrétiens, discriminés sur la base d’un Ordre présidentiel de 1950, restituant à 200 millions de dalits non hindous les droits en matière d’instruction et de travail.
L'AICU invite le gouvernement à se concentrer sur des questions telles que le travail, le développement, les conditions de vie des agriculteurs, la sécurité des femmes, l’assistance sanitaire et le logement ainsi que les sans domicile fixe.
Fondée en 1919, l’AICU célèbrera en 2019 son centenaire. Elle est présente dans 171 Diocèses indiens et se trouve être la plus ancienne association catholique de laïcs en Inde et dans l’ensemble de l’Asie. (PA-SD) (Agence Fides 28/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
minorités religieuses


liberté religieuse


hindouisme


société civile


droits fondamentaux


discrimination


dalit