AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD - Déclarations de l’Evêque de Kimberley et Président de la Commission épiscopale Justice et Paix contre les affrontements xénophobes

lundi, 27 février 2017

Pretoria (Agence Fides) – « Aucun tort ne justifie la violence à l’encontre des étrangers » avait affirmé S.Exc. Mgr Abel Gabuza, Evêque de Kimberley et Président de la Commission épiscopale Justice et Paix de la South African Catholic Bishop’s Conference (SACBC) à la veille de la marche contre la présence étrangère en Afrique du Sud, qui s’est tenue à Pretoria le 24 février. Mgr Gabuza avait demandé aux manifestants « calme et modération », mais son appel n’a pas été entendu. La manifestation s’est accompagnée d’assauts contre des magasins gérés par des migrants et par des affrontements avec les forces de l’ordre, qui ont arrêté plus de 130 personnes.
Les migrants en situation régulière ou irrégulière vis-à-vis du permis de séjour sont accusés par une population exaspérée par la criminalité en hausse et par l’importance du chômage de fomenter le crime et d’enlever des postes aux sud-africains.
« Nous ne soulignerons jamais assez que, même dans des cas de fort mécontentement envers les forces de l’ordre et de crimes qui se suppose commis par des étrangers, les membres de la communauté ne peuvent pas se faire justice par eux-mêmes » a déclaré Mgr Gabuza.
L’Evêque a demandé aux organisations de la diaspora africaine de collaborer avec les forces de police afin d’identifier les éléments criminels présents parmi les migrants, en particulier ceux qui sont impliqués dans le trafic de drogue et la prostitution, invitant par ailleurs le gouvernement à renforcer les contrôles aux frontières. (L.M.) (Agence Fides 27/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network