AMERIQUE/COLOMBIE - Appel de l’Evêque d’Arauca en faveur de signes clairs en faveur de la paix de la part de l’ELN

lundi, 27 février 2017
Nécessité de signes clairs en faveur de la paix de

Nécessité de signes clairs en faveur de la paix de la part de l'ELN

Arauca (Agence Fides) – L’Evêque d’Arauca demande des signes clairs en faveur de la paix de la part de la guérilla connue sous le nom d’ELN (armée de libération nationale) en ce moment particulier. Au cours de la semaine passée, ce groupe s’est en effet livré à l’attaque de différents commissariats de police et a volé des autobus de transport public.
S.Exc. Mgr Jaime Muñoz Pedroza, Evêque d’Arauca, qui fait partie du groupe d’Evêques chargé de faciliter le dialogue entre le gouvernement et l’ELN, a indiqué que ce type d’actions privent de beaucoup de leur crédibilité les initiatives de paix que veut le pays.
« Voici notre appel : qu’en parallèle des négociations, il soit possible d’aller de l’avant également sur ces autres choses, autrement la population verra qu’il n’existe pas de progrès » a déclaré hier Mgr Muñoz Pedroza au terme de la célébration dominicale. La requête de l’Evêque d’Arauca est très claire : le cessez-le-feu définitif ne devrait pas se faire au terme du processus de dialogue mais au début des négociations.
Mgr Muñoz Pedroza appartient au groupe choisi par la Conférence épiscopale colombienne pour suivre les colloques de paix entre le gouvernement et l’ELN, attendu que, depuis le début, l’ELN avait demandé l’accompagnement de l’Eglise (voir Fides 25/10/2016). Le Diocèse d’Arauca, avec d’autres, a été le théâtre de nombreux épisodes de guérilla de la part de l’ELN et ce depuis très longtemps. (CE) (Agence Fides 27/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network