AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Proclamation de l’Etat d’urgence dans l’Etat d’Unité

mardi, 21 février 2017

Juba (Agence Fides) – Plus de 100.000 personnes risquent la faim dans l’Etat d’Unité, au sein de la région du Haut Nil, au Soudan du Sud. L’Etat d’urgence alimentaire a été proclamé par le gouvernement de Juba et par les Agences spécialisées des Nations unies (FAO, UNICER et PAM). La cause de la famine est attribuée « à la guerre et à l’effondrement de l’économie ». La déclaration formelle de famine signifie que la population a déjà commencé à mourir de faim.
Au cours de ces derniers jours, l’alarme famine avait été lancée s’agissant de l’Etat d’Amadi (voir Fides 16/02/2017) alors que Médecins avec l’Afrique CUAMM a enregistré au moins 300 cas suspects de choléra au sein des comtés de Yirol est et d’Awerial (voir Fides 20/02/2017). Selon l’ONU, si la guerre civile devait se poursuivre, empêchant l’arrivée d’aides humanitaires au Soudan du Sud, plus de 5,5 millions de personnes souffriront la faim d’ici juillet prochain. (L.M.) (Agence Fides 21/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network