ASIE/LIBAN - Déclarations de la candidate du Front National aux élections présidentielles françaises en faveur d’aides sur place aux chrétiens du Proche-Orient

mardi, 21 février 2017 eglises orientales   djihadistes   minorités religieuses  

Facebook

Beyrouth (Agence Fides) – La meilleure manière de protéger les chrétiens du Proche-Orient consiste à « éradiquer le radicalisme islamique » alors qu’il faut éviter les politiques qui incitent l’exode des chrétiens du Proche-Orient hors de leurs propres terres. Tels sont les concepts clefs jusqu’ici exprimés à propos de la condition des communautés chrétiennes du Proche-Orient par Marine Le Pen, dans le cadre de sa visite de deux jours au Liban. Au cours de la journée d’hier, après sa rencontre avec le Ministre des Affaires étrangères libanais, Gibran Basil, Marine Le Pen, dans le cadre d’un certain nombre d’entretiens accordés à la presse locale, a opposé ses évaluations concernant la protection des chrétiens du Proche-Orient aux choix politiques qu’elle a attribués à l’ancien Président, Nicolas Sarkozy, qui, selon elle, poussait les chrétiens du Proche-Orient « à quitter leur pays et à aller vivre à l’étranger en tant que réfugiés. Selon moi, il s’agit d’une vision dangereuse pour les chrétiens du Proche-Orient et ce n’est pas ce que je veux. Je veux que les chrétiens du Proche-Orient vivent en paix et dans la sérénité dans leurs pays ».
Au cours de la matinée de ce jour, 21 février, la visite de Marine Le Pen au grand mufti du Liban, Abdel Latif Derian, a été annulée au dernier moment parce que la candidate du Front National aux élections présidentielles françaises s’est refusée de se présenter à la rencontre avec la tête voilée. Le Bureau de presse du grand mufti a fait savoir que la délégation du Président du Front National avait été informée à l’avance de la nécessité de respecter ce détail protocolaire mais, lorsqu’à l’entrée de la salle de la rencontre, une voile a été présenté à Marine Le Pen, cette dernière a refusé de le porter.
Selon des informations parvenues à l’Agence Fides, ce matin, Marine Le Pen devait rencontrer également le Patriarche d’Antioche des Maronites, S.Em. le Cardinal Boutros Bechara Rai. (GV) (Agence Fides 21/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network