AFRIQUE/RD CONGO - Mise à sac d’un Séminaire au Kasai central et d’une Paroisse à Kinshasa

lundi, 20 février 2017 groupes armés  

La Paroisse saccagée de Kinshasa

Kinshasa (Agence Fides) – Les miliciens de Kamwina Nsapu ont saccagé le Grand Séminaire de Malole de Kananga, en République démocratique du Congo.
« Les miliciens ont enfoncé systématiquement les portes des chambres et détruit tout ce qui s’y trouvait. Ils sont entrés dans les chambres des enseignants et ont brûlé leur bagages » a déclaré à Radio Okapi le Recteur du Séminaire, le Père Richard Kitenge. Après un affrontement d’une heure, l’armée est parvenue à libérer le Séminaire des mains des miliciens.
Les faits remontent à samedi 18 février, la veille de l’appel du Pape François, lancé après l’Angelus dominical en faveur de cette province congolaise bouleversée depuis des mois par les violences des partisans du défunt chef traditionnel Kamwina Nsapu, tué en août par les forces de sécurité (voir Fides 20/02/2017).
Dans un communiqué envoyé à l’Agence Fides, l’Evêque de Luiza, S.Exc. Mgr Félicien Mwanama Galumbulula, avait dénoncé des « violences exceptionnelles et des atrocités inimaginables vis-à-vis de la population » commises par les miliciens de Kamwina Nsapu dans différentes localités de son Diocèse sis dans le Kasai Central (voir Fides 13/02/2017).
La capitale, Kinshasa, a elle aussi été le théâtre d’un grave acte de vandalisme à l’encontre de l’Eglise catholique. Dimanche 19 février, une dizaine de jeunes inconnus ont saccagé la Paroisse Saint Dominique aux premières lueurs de l’aube. Selon le témoignage du Curé, le groupe était organisé avec des sacs à dos pour emporter les objets volés. Le gouvernement congolais a condamné l’attaque contre la Paroisse et affirmé que ses auteurs avaient un motif politique. (L.M.) (Agence Fides 20/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network