ASIE/PHILIPPINES - Congrès marial à Cebu dédié au Jubilé de Notre-Dame du Perpétuel Secours

jeudi, 16 février 2017

Cebu (Agence Fides) – Le Congrès marial, dédié au Jubilé de Notre-Dame du Perpétuel Secours, qui s’ouvre à Cebu, au sanctuaire tenu par les Rédemptoristes, ne portera pas seulement sur des thématiques spirituelles. Seront également traités des thèmes sociaux, tels que la campagne du gouvernement national contre la drogue, qui a fait plus de 7.600 victimes en six mois, occupant la une des journaux et divisant, sur le fond, l’Eglise catholique et le gouvernement du Président Rodrigo Duterte. C’est ce que déclare à l’Agence Fides le Père Cris Mostajo, illustrant les activités du colloque qui célèbre les 150 ans de l’arrivée de l’icône de Notre-Dame du Perpétuel Secours à Cebu. Plus de 700 personnes participent au Congrès qui a débuté hier, 16 février. Le rédemptoriste remarque : « Nous sommes attristés par le fait que, malgré la foi des philippins et la dévotion envers Notre-Dame, la culture de la mort et de l’indifférence prend pied chez beaucoup ». « Aujourd’hui, nous nous trouvons face à la triste réalité de notre pays, dans lequel la sacralité de la vie humaine est violée par une sorte de nettoyage des membres non voulus de la société » explique-t-il. « Il est nécessaire que la foi ait une influence sur la vie du croyant ».
Au Congrès, sera également évoquée la présence et le rôle de la femme au sein de l’Eglise et l’histoire de la dévotion mariale aux Philippines. Seront également écoutés des témoignages de missionnaires, d’enseignants et d’époux, alors que sont prévues des célébrations liturgiques impliquant les fidèles.
Le Sacrement de la Réconciliation, expliquent à Fides les Rédemptoristes, « peut être la source d’une rédemption personnelle. Si les alcooliques et les toxicomanes s’approchent de ce sacrement, il peut constituer le début d’un parcours de guérison et de rééducation ». Les Rédemptoristes promeuvent des rencontres et des parcours d’accompagnement destinés à des personnes qui luttent pour sortir de la dépendance des drogues, de l’alcool et du jeu de hasard. (PA) (Agence Fides 16/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network