VATICAN - Intervention du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples au Séminaire d’Etudes sur Laïcs et Mission organisé par le Secrétariat international de l’Union pontificale missionnaire

mercredi, 15 février 2017 oeuvres pontificales missionnaires   formation   animation missionnaire   filoni  
Première journée du Séminaire Laicat et Mission à

Première journée du Séminaire Laicat et Mission à Rome

Cité du Vatican (Agence Fides) – Est actuellement en cours à Rome le d’Etudes sur Laïcs et Mission organisé par le Secrétariat international de l’Union pontificale missionnaire et par le Centre international d’Animation missionnaire (CIAM), avec la collaboration des Directeurs nationaux des Œuvres pontificales missionnaires d’Espagne, de Colombie, de Bolivie, du Chili, d’Argentine et d’Uruguay. Le Séminaire, accueilli au siège du CIAM, voit la participation de 18 personnes provenant d’Espagne et des pays latino-américains précités.
Au cours de la première journée du séminaire, le 13 février, le Père Fabrizio Meroni PIME, Secrétaire général de l’Union pontificale missionnaire et Directeur du CIAM, a ouvert les travaux par une intervention parsemée de « provocations » et de questions ouvertes, visant à stimuler la confrontation entre les participants. Par la suite, M. Guzmán Carriquiry, Vice-président de la Commission pontificale pour l’Amérique latine, a développé une réflexion, riche et approfondie sur le thème du séminaire, à partir de la lettre envoyée par le Pape François au Cardinal Président de ladite Commission le 19 mars dernier. Dans cette missive, le Souverain Pontife rappelle des traits caractéristiques substantiels de l’identité et de la mission des membres du « saint peuple fidèle de Dieu ». Dans l’après-midi, le Père Eloy Ebbene, théologien espagnol, a offert une réflexion sur le cadre théologique et ecclésial à développer dans le cadre de l’ensemble du séminaire. Chaque intervention a été suivie par un intéressant échange d’opinions et de contributions. La première journée des travaux s’est achevée par la célébration du Saint Sacrifice de la Messe.
Le 14 février, la deuxième journée de coexistence et de réflexion a débuté par la célébration de la Messe de la part de S.Exc. Mgr Eugenio Scarpellini, Evêque d’Alto (Bolivie) et Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires de son pays. A la lumière de la liturgie du jour, l’Evêque a évoqué quelques thèmes sur lesquels pourra se centrer l’action continentale de réflexion et de préparation du Congrès missionnaire américain, prévu pour juillet 2018 en Bolivie.
Avant de débuter les travaux prévus pour la deuxième journée du séminaire, les participants ont reçu l’heureuse visite de S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples. Loin de représenter une simple visite protocolaire, le Cardinal a montré un vif intérêt pour le thème central du séminaire et, après avoir remercié pour l’effort et l’intérêt de tous les participants, il leur a offert quelques considérations importantes. Le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples a observé que, surtout après le Concile Vatican II, le concept de missionnariat doit être entendu selon une clef de lecture clairement dynamique, mettant de côté la conception territoriale de la mission. Le Cardinal a averti que la fécondité missionnaire peut être perçue seulement en prenant en compte le rapport intrinsèque existant entre les concepts de mission, d’Eglise et de laïcs.
Le Cardinal Filoni a reconnu que la figure du missionnaire laïc est nouvelle en ce que, pendant longtemps, la mission a semblé être une charge exclusive des consacrés et des religieux. Il s’est demandé ensuite : « Qui est le missionnaire ? », répondant : « Le missionnaire est le baptisé. La mission appartient à tous, tant dans le sens de première que de nouvelle évangélisation ». Dans le même temps, le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples a souligné la nécessité d’avoir présent à l’esprit la dimension anthropologique chrétienne, selon laquelle les hommes et les femmes – en tant qu’êtres différents et complémentaires – constituent une véritable opportunité et richesse pour la mission évangélisatrice, parce que la sensibilité et les caractéristiques propres de la masculinité et de la féminité configurent de véritables expériences de mission. Le Cardinal a également invité à prendre en considération le rôle missionnaire des enfants et des jeunes, remarquant qu’à chaque époque de la vie, tout chrétien a des compétences et des opportunités pour développer sa propre mission.
Après avoir évoqué ses propres connaissances directes d’expériences missionnaires en terres de mission sur le continent américain, le Préfet du Dicastère missionnaire a conclu sa visite par deux affirmations, dans l’esprit du Magistère du Pape François : « Nous devons reconnaître qu’à la périphérie de la vie, se trouve le cœur missionnaire de l’Eglise et ne pas oublier que, lorsque les personnes se sentent aimées, elles ouvrent leurs cœurs à l’Evangile ».
Le séminaire, qui a lieu au CIAM, se conclura le 18 février. (Père Leonardo Rodriguez, Directeur national des Œuvres Pontificales Missionnaires d’Uruguay) (Agence Fides 15/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network