AFRIQUE/ SOUDAN DU SUD - Prise de position du Sous-Chef de l’Unité logistique de l’Etat-Major de la SPLA sur la situation actuelle de l’armée

mardi, 14 février 2017 massacres  

Juba (Agence Fides) – Un officier général de la Sudan People’s Liberation Army (SPLA) a démissionné pour protester contre l’attitude du Président Salva Kiir, qu’il accuse d’alimenter le conflit ethnique au Soudan du Sud.
Le Général Thomas Cirillo Swaka, Sous-Chef de l’Unité logistique de l’Etat-Major de la SPLA, a présenté une lettre de démission dans laquelle il affirme que le Président Kiir et le Chef d’Etat-Major de la SPLA, le Général Paul Malong, ont orchestré de manière délibérée la violation de l’accord de paix signé en août 2015 au travers des affrontements ayant éclaté en juillet dernier dans la capitale Juba, affrontements qui ont porté au limogeage du Premier Vice-président, Riek Machar (voir Fides 12/07/2016).
Le Sous-Chef de l’Unité logistique de l’Etat-Major de la SPLA affirme en outre que le Président Kiir et les responsables Dinkas qui lui sont fidèles ont transformé la SPLA en une armée tribale qui prend pour cible tous les groupes et tribus non Dinkas, dans un but de nettoyage ethnique de zones complètes du pays, à travers la migration forcée de populations entières loin de leurs terres ancestrales. (L.M.) (Agence Fides 14/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network