VATICAN - Nouveau départ en ligne pour Omins Terra, revue de culture et mission des Œuvres pontificales missionnaires

lundi, 13 février 2017 evangélisation   animation missionnaire   oeuvres pontificales missionnaires   théologie   moyens de communication de masse   culture  

Cité du Vatican (Agence Fides) – Aujourd’hui, 13 février, reprennent les publications d’Omnis Terra, revue de culture, mission et analyse de nouvelles éditée par les Secrétariats internationaux des Œuvres pontificales missionnaires. Le premier numéro de la nouvelle édition de la revue, qui a abandonné la version papier, peut être consulté à compter de ce jour à l’adresse Internet suivante : http://omnisterra.fides.org ou encore à partir de la page initiale du site Internet de l’Agence Fides (www.fides.org/fr) qui en assure la publication au travers des membres de sa rédaction.
Omnis Terra est née en 1961 en langue française en tant que bulletin interne du Secrétariat international de l’Union pontificale missionnaire. « C’était les années du réveil, du printemps de l’identité missionnaire de l’Eglise entière et, à l’aube du Concile œcuménique Vatican II, l’Eglise, les Pères conciliaires, commençaient à prendre conscience du fait que la mission n’était pas l’affaire de quelques-uns, à savoir des seuls missionnaires » remarque le Père Fabrizio Meroni, PIME, Secrétaire général de l’Union pontificale missionnaire et Directeur d’Omnis Terra.
Aujourd’hui, Omnis Terra se propose à ses lecteurs dans le cadre d’une phase ad experimentum qui, pour 2017, prévoit la publication de trois numéros. Dans sa version multilingue en ligne, la revue a pour intention de « faire connaître les richesses de l’expérience chrétienne et de la réflexion théologique, spirituelle, missionnaire et pastorale des Eglises particulières, de leurs centres d’études et de recherche, éparpillés de par le monde ».
Parmi les articles consultables dans le premier numéro, l’ouverture est dédiée à « Silence, Scorsese et la mission dans l’Eglise » qui, dans la section « Culture et arts », présente une analyse du film Silence et du livre dont il est extrait. La section « Religions et Sociétés » accueille une contribution de l’imam Ataul Wasih Tariq dédiée au thème « Islam, religion de paix » et une autre dédiée à la politique du gouvernement australien en matière d’immigration. La section « Monde, Terre, Peuples » se tourne vers l’Afrique au travers de deux articles traitant des conflits au Soudan du Sud et au Kivu (République démocratique du Congo). La crise des réfugiés au Mexique et celle de la santé publique à Madagascar occupent la section « Famille et Développement » alors que la revue se conclut par une section dédiée à la réflexion théologique et par une autre composée de témoignages.
Le premier numéro d’Omnis Terra est par ailleurs enrichi d’un reportage photographique intitulé « Le Sacré outre les frontières » réalisé par Monika Bulaj, reporter polonaise qui voyage depuis des années « dans les périphéries sacrées des peuples du Livre », enquêtant sur « lieux et moments où juifs, chrétiens et musulmans révèlent leur appartenance commune » : un voyage suggestif au travers d’images de « gestes, d’habillements, de lumières, de parcours qui révèlent des analogies entre monothéismes et montrent toute la puissance d’un seul Verbe ». (Agence Fides 13/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
evangélisation


animation missionnaire


oeuvres pontificales missionnaires


théologie


moyens de communication de masse


culture