ASIE/LIBAN - Déclarations du Président libanais sur la complémentarité entre les milices du Hezbollah et l’armée libanaise

lundi, 13 février 2017 proche-orient   militaires   politique internationale  

occhidellaguerra.it

Le Caire (Agence Fides) – Les milices chiites du Hezbollah ne représentent pas un danger pour la stabilité du Liban mais sont au contraire « nécessaires » à la sécurité de l’Etat libanais, représentant une force « complémentaire » par rapport aux forces armées nationales du moment qu’Israël « continue à occuper des territoires libanais et à avoir le contrôle de ses ressources naturelles ». C’est ce qu’a déclaré le Président libanais, Michel Aoun, dans un entretien accordé le 11 février à la chaîne de télévision égyptienne CBC, au début de sa visite en Egypte. « Tant que l’armée n’a pas la force nécessaire pour tenir tête à Israël – a ajouté le Chef de l’Etat libanais – nous estimons que les milices du Hezbollah sont nécessaires. Elles viennent compléter la force de l’armée et ne la contredisent pas » comme démontre le fait que « il n’existe pas de résistance armée à l’intérieur du territoire » national. Hezbollah – a remarqué le Président libanais – ne peut être comparé à une armée étrangère. Ses milices sont formées par des habitants du sud du Liban qui se défendent lorsque Israël les attaque ou s’il tente d’envahir leurs terres » et il n’est pas possible de demander à des citoyens libanais « d’abandonner les armes lorsque leur terre a été occupée plus d’une fois depuis 1978 ». S’abstenant d’utiliser ses propres milices à l’intérieur du Liban, les responsables du Hezbollah ont, de l’avis du Président libanais, montré de mériter la confiance et « de ne pas représenter une menace contre la sécurité du Liban ».
Les déclarations du Président Aoun sont destinées à rallumer le débat portant sur l’éventuel désarmement des milices du parti chiite, demandé par les partis soutenant la Coalition du 14 mars, y compris le parti sunnite Avenir du Premier Ministre, Saad Hariri. (GV) (Agence Fides 13/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network