AFRIQUE/KENYA - Appel de la Conférence épiscopale en faveur de la déclaration de l’Etat de catastrophe nationale suite à la sécheresse

mercredi, 8 février 2017

Nairobi (Agence Fides) – « Il faut déclarer immédiatement la sécheresse catastrophe nationale afin de demander des aides à la communauté internationale » : c’est ce qu’a demandé la Conférence épiscopale du Kenya au travers de son Président, S.Exc. Mgr Philip Anyolo, Evêque d’Homa Bay.
« Nous sollicitons le gouvernement afin qu’il déclare la sécheresse catastrophe nationale de manière à ce que la communauté internationale en prenne acte et se manifeste pour aider les nombreux kenyans qui souffrent actuellement » a déclaré Mgr Anyolo dans le cadre d’une conférence de presse tenue à Nairobi.
Selon la Conférence épiscopale du Kenya, 2,4 millions de kenyans ont besoin d’une aide urgente. Au cours de la conférence de presse, Mgr Anyolo était accompagné par Leurs Excellences NN.SS. Martin Kivuva Musonde, Cornelius Korir, Anthony Muheria et Joseph Mbatia, respectivement Archevêque de Mombasa et Evêques d’Eldoret, de Kitui et de Nyahururu. Tous ont indiqué que des Diocèses et des Paroisses continuent à parvenir des témoignages de souffrances, de désespoir et de situations de danger de mort imminente.
« Les différentes interventions réalisées par le gouvernement, la Croix Rouge et des groupes philanthropiques ne sont pas suffisantes vu le grand nombre de familles touchées. Nous connaissons la famine, la catastrophe menace » ont déclaré les Evêques qui ont lancé un appel à la mobilisation à tous les groupes ecclésiaux et sociaux.
Les comtés les plus touchés par la sécheresse sont au nombre de 13, à savoir ceux de Garissa, Isiolo, Marsabit, Kilifi, Kwale, Tana River, Lamu, Mandera, Wajir, Samburu, Turkana, West Pokot et Baringo. (L.M) (Agence Fides 08/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network