AFRIQUE/SOMALIE - 363.000 enfants dénutris à cause de la famine et des pluies

lundi, 6 février 2017 faim  

Internet

Mogadiscio (Agence Fides) – Les conditions de la population somalienne continuent à être extrêmement graves : 363.000 enfants souffrent de dénutrition dont 71.000 connaissent le type de faim le plus létal. Selon les derniers chiffres provenant de l’Unité d’analyse de sécurité alimentaire et nutrition (FSNAU), le pays ne parvient pas encore à se reprendre de la famine de 2011. La FSNAU fait mention de la possibilité d’une nouvelle famine en cas de saisons des pluies faible au printemps. Actuellement, plus de 6 millions de personnes soit environ la moitié de la population, ont besoin d’aides urgentes. Des milliers de familles désespérées se déplacent à l’intérieur du pays ou en direction des pays voisins. Ces changements contraignent donc les enfants à abandonner l’école, faisant augmenter les risques de les séparer de leurs familles ou d’une plus grande exposition à l’exploitation et à la mort.
Les différentes saisons des pluies de faible intensité ont porté le pays à de graves carences hydriques, faisant tripler le prix de l’eau, qui a atteint 15 USD par baril de 200 litres. Les trois quarts du bétail du pays sont morts et la production de céréales a diminué de 75% faisant augmenter le prix des denrées alimentaires. « Voici cinq ans, plus de 250.000 personnes, dont 130.000 enfants, ont perdu la vie inutilement » déclare le Directeur de Save the Children en Somalie. « Nous ne pouvons permettre que cette tragédie se renouvelle ». L’ONG intervient d’ores et déjà au sein des communautés les plus touchées par le biais de camion citernes pour distribuer de l’eau, de services sanitaires, d’aides alimentaires de tickets repas et de transferts économiques permettant aux familles de faire face à la crise. (AP) (Agence Fides 06/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network