ASIE/CAMBODGE - Trois années dédiées à la famille dans le Vicariat apostolique de Phnom Penh

mardi, 31 janvier 2017 famille   jeunes   eglises locales   jubilé de la miséricorde   laics  

Phom Penh (Agence Fides) – De 2017 à 2019, la communauté des baptisés du Vicariat apostolique de Phnom Penh « cheminera avec enthousiasme et vivra un temps d’approfondissement et de prière sur le thème de la famille ». C’est ce qu’annonce dans le cadre d’une rencontre avec l’Agence Fides S.Exc. Mgr Olivier Schmitthaeusler MEP, Vicaire apostolique de Phnom Penh. « Nous avons proclamé trois années dédiées à la famille en la fête de l’Epiphanie, à l’occasion d’une grande rencontre des fidèles du Vicariat – rappelle-t-il. La première de ces trois années sera dédiée aux jeunes et aux adolescents qui s’ouvrent à la vie affective, la deuxième centrée sur les couples de fiancés qui se préparent au mariage et la troisième dédiée aux familles catholiques, avec une attention particulière aux familles mixtes au sein desquelles un conjoint est catholique et l’autre bouddhiste ».
« La situation de la famille au sein de la société cambodgienne – explique l’Evêque à Fides – requiert un engagement de l’Eglise. Après les années sombres des khmers rouges et l’érosion des structures sociales, il existe aujourd’hui au sein des familles un problème de transmission des valeurs traditionnelles. Ceci a un impact surtout sur les jeunes, qui ne disposent plus d’un modèle de référence de famille ». D’autres phénomènes importants sont constitués par « l’émigration des cambodgiens, avec la division des familles qui s’ensuit, et les mariages interreligieux ». C’est pourquoi la communauté catholique dédiera ces trois prochaines années à réfléchir et à accompagner les jeunes, les couples et les époux chrétiens. L’Evêque affirme par ailleurs : « Nous désirons une Eglise qui se montre mère et père, une Eglise qui écoute les besoins des familles, qui les réconforte avec compassion et tendresse et illumine leur chemin, une Eglise qui fasse preuve de miséricorde, de dialogue et de solidarité envers toutes les familles ».
« Au Cambodge – conclut Mgr Schmitthaeusler – nous vivons l’héritage du saint temps du Jubilé. Parmi les priorités pastorales, se trouvent l’instruction, la santé, l’attention envers les pauvres, les handicapés, les travailleurs et le dialogue interreligieux. Mais les baptisés sont appelés à vivre un temps spécial de prière et chaque mois nous organisons différentes rencontres de spiritualité, de jeûne, de prière, des pèlerinages. Le fondement est la prière, de laquelle jaillissent les œuvres de charité ». (PA) (Agence Fides 31/01/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network