AMERIQUE/VENEZUELA - Dénonciation de la situation actuelle de la part de l’Archevêque de Maracaibo

vendredi, 27 janvier 2017 pauvreté   violence   politique  
S.Exc. Mgr Ubaldo Ramón Santana Sequera

S.Exc. Mgr Ubaldo Ramón Santana Sequera

Comillas (Agence Fides) – « Je ne vois pas pourquoi notre peuple devrait tant souffrir » a déclaré l’Archevêque de Maracaibo, S.Exc. Mgr Ubaldo Ramón Santana Sequera, F.M.I., les larmes aux yeux, lors d’un colloque organisé ces jours derniers à l’Université pontificale de Comillas en Espagne. L’Archevêque a également accordé un long entretien à l’hebdomadaire Alfa y Omega, dont le texte a été envoyé à Fides. Dans ce cadre, il dénonce la terrible situation dans laquelle se trouve le peuple du Venezuela et souligne en particulier les problèmes constitués par la malnutrition infantile et le manque de médicaments tout comme par la polarisation de la vie politique du pays, qui fait obstacle à toute voie de sortie de la crise.
A la question posée par Alfa y Omega quant au risque de guerre civile au Venezuela, l’Archevêque a répondu en ces termes : « En ce moment, parler de guerre civile serait hors de propos. Seule une partie possède des armes. Cela ne signifie pas que l’on ne puisse arriver à un bain de sang. En réalité, il est possible de dire qu’un bain de sang de proportions notables est déjà en cours au Venezuela. On parle de quelques 30.000 homicides par an et si nous ne parvenons pas à trouver la manière pacifique de nous comprendre, ce nombre pourrait augmenter ». (CE) (Agence Fides 27/01/2017)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network