AMERIQUE/CHILI - Présentation du rapport conclusif de la Commission conduite par l’Evêque de Temuco sur la situation en Araucanie

mercredi, 25 janvier 2017 indigènes   politique   violence  
Commission consultative du Président de la Républi

Commission consultative du Président de la République pour l'Araucanie

Santiago (Agence Fides) – Le Comité permanent de la Conférence épiscopale du Chili, dans une déclaration publique, a remercié l’Evêque de Temuco, S.Exc. Mgr Héctor Vargas, et les membres de la Commission consultative du Président de la République pour l’Araucanie, conduite par l’Evêque en question, qui a remis son rapport conclusif au Président de la République le 23 janvier (voir Fides 11/08, 17/10 et 29/12/2016).
La note des Evêques, parvenue à Fides, met en évidence trois aspects importants signalés par la Commission : la réalité historique du peuple Mapuche, la situation dramatique des victimes de la violence rurale, qui est arrivée au point d’incendier les églises de différentes dénominations chrétiennes et la réalité de la grande pauvreté de la région.
Selon le Comité permanent, le rapport présente « une réalité d’injustice, d’abandon et de violence que l’Eglise a dénoncé et a accompagné pendant des années de mission évangélisatrice et de service au sein de la zone, depuis les premiers missionnaires jusqu’à ce jour, tant au travers de la présence des Eglises diocésaines que de congrégations religieuses présentes dans la région ».
La note se conclut en rappelant de précédents documents des Evêques du sud du pays dans lesquels est signalé « le manque de dialogue (qui) risque (de susciter) l’exclusion, la pauvreté et la violence », raison pour laquelle il faut appuyer cette initiative de dialogue à laquelle participent différents représentants de la région.
« Nous sommes certains que la société dans son ensemble soutiendra cet effort. Pour le bien de nos peuples autochtones, ceux qui ont subi l’expropriation et la violence, et de tous les habitants de la région, il ne faut pas renvoyer à demain le chemin de la rencontre, de la justice, de la réparation et de la paix en Araucanie » conclut le texte. (CE) (Agence Fides 25/01/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network