ASIE/INDE - Jeunes catholiques en marche pour la paix et la construction du bien commun

lundi, 23 janvier 2017 jeunes   politique   paix   justice   dialogue  

Shillong Times

Mangalore (Agence Fides) – Un grand rassemblement de jeunes catholiques a prié, réfléchi et manifesté en faveur de la paix au Karnataka, Etat indien parcouru par des violences antichrétiennes à cause de la présence de groupes et mouvements extrémistes. Ainsi que l’a appris Fides, la manifestation pour la paix, qui rassemblait plus de 10.000 jeunes catholiques provenant de toute la nation, a traversé hier, 22 janvier, la ville de Mangalore au terme de l’Assemblée de l'India Catholic Youth Movement, lequel a voulu, de cette manière, lancer un message de paix et d’harmonie au milieu de la diversité ethnique et religieuse de la nation. « L’Inde est une nation qui accueille des cultures et des identités diverses – a remarqué pour Fides le Père Asis Parichha, prêtre de l’Archidiocèse de Cuttack-Bhubaneswar, en Orissa, qui a participé à la marche.
Au sein de la manifestation, se trouvait S.Exc. Mgr Bernard Moras, Archevêque de Bangalore, capitale de l’Etat de Karnataka, lequel a lancé la marche, qui a débuté à la Cathédrale de Notre-Dame du Rosaire. La manifestation clôturait le X° Congrès national des jeunes dans le cadre duquel les jeunes catholiques se sont rencontrés pour se confronter sur des thèmes d’actualité grâce à la participation de responsables ecclésiaux et civils.
A cette édition 2017, ont participé un certain nombre de responsables politiques du Karnataka ainsi que le juge catholique Joseph Kurian, de la Cour Suprême de l’Inde, hôte d’honneur de la cérémonie de clôture du colloque. Le magistrat a noté l’importance de défendre « les droits et les valeurs constitutionnels qui appartiennent à tout citoyen de l’Inde ». « Nous sommes nés sur cette terre et nous sommes donc indiens, ensuite de quoi nous sommes chrétiens catholiques. Tous les indiens, quelque soit leur credo, sont dépositaires de droits constitutionnels et ont également le devoir de respecter la Constitution » a-t-il affirmé. Le juge Joseph Kurian a invité par ailleurs les jeunes à participer à la construction de la nation « pour établir le royaume de Dieu sur la terre », les exhortant à être « des citoyens responsables » et « des promoteurs et protagonistes d’un changement ».
L’Archevêque de Bangalore a rappelé aux jeunes que « nous avons le droit fondamental de professer notre foi et personne ne peut nous en priver », affirmant que « il faut être unis, promouvoir la justice et défendre les valeurs chrétiennes ». De son côté, l’Evêque de Mangalore, S.Exc. Mgr Aloysius Paul D'Souza, a conseillé aux jeunes de suivre la voie de Jésus : « Portez la lumière du Christ dans votre région et faites-la briller avec votre vie » a-t-il déclaré.
Les représentants politiques se sont félicités de la discipline démontrée par les jeunes catholiques, remerciant les chrétiens pour la formation de haute qualité qu’ils assurent aux jeunes indiens au sein des écoles catholiques de tout niveau existant en Inde. « Servir Dieu et servir la nation sont complémentaires. Les jeunes utilisent les talents reçus pour servir l’humanité » a déclaré Oscar Fernandes, homme politique local. (PA-SD) (Agence Fides 23/01/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network