AMERIQUE/MEXIQUE - Requête de sécurité et de prière de la part de l’Evêque de la Prélature territoriale de Cancún-Chetumal après la proclamation de l’Etat d’urgence

mercredi, 18 janvier 2017 violence   evêques  
Etat d'urgence à Cancun

Etat d'urgence à Cancun

Cancun (Agence Fides) – Face à la proclamation de l’Etat d’urgence à Cancun, Quintana Roo, suite à un certain nombre d’épisodes de violence, S.Exc. Mgr Pedro Pablo Elizondo Cárdenas L.C., Evêque de la Prélature territoriale de Cancún-Chetumal, a invité les autorités à « maintenir la paix et à garantir la sécurité de la population, à sauvegarder la vie et à garantir la protection de la population et des touristes ».
Dans la note envoyée à Fides, l’Evêque invite par ailleurs les citoyens à « respecter les règles de sécurité et à demeurer chez eux, à écouter les autorités compétentes et à prêter attention aux communiqués des autorités en ce qui concerne la situation ». Enfin, il invite « tous les catholiques à offrir leur prière personnelle et familiale avec une intention spéciale pour la paix et ce surtout au cours du grand silence après la communion, à prier ensemble pour la paix et la réconciliation au Mexique ».
La presse locale indique qu’à Cancun, une dizaine d’hommes armés, peut-être membres de bandes locales, a ouvert le feu le 16 janvier contre le bureau du procurateur général. La police, arrivée sur place, à répondu au feu et, selon les premières informations disponible, un employé du parquet et trois hommes armés auraient été tués durant la fusillade. Le maire de Cancun, sur son compte Twitter, a déclaré : « L’attaque contre le bureau du procureur général de l’Etat est inacceptable », invitant la population au calme. Les autorités « appliquent actuellement des protocoles rigides pour contrôler la situation et arrêter les responsables ».
Presque simultanément, ont été enregistrés des coups de feu dans d’autres zones de la ville, dont l’origine n’est pas claire. L’attaque contre le bureau du procureur général a été lancée au lendemain d’une fusillade à l’intérieur d’une discothèque des environs de Playa del Carmen, dans le cadre de laquelle cinq personnes ont trouvé la mort. (CE) (Agence Fides 18/01/2017)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network