AFRIQUE/KENYA - Nouvel appel de l’Evêque d’Homabay après plus d’un mois de grève des personnels soignants

lundi, 16 janvier 2017 santé   evêques  

Nairobi (Agence Fides) – Les Evêques du Kenya ont adressé un nouvel appel aux médecins et infirmiers afin qu’ils assurent les services essentiels aux patients en danger de mort et à ceux qui ont besoin de soins urgents. Le personnel sanitaire des structures publiques est en effet en grève depuis le 5 décembre dernier. La protestation cause actuellement de très graves souffrances aux malades et, selon des nouvelles parvenues à l’Agence Fides, des dizaines de personnes sont mortes par manque de soins. Les Evêques avaient déjà adressé un appel pressant au personnel sanitaire afin que soient assurés les services essentiels pour sauver des vies humaines (voir Fides 09/12/2016).
Dans une déclaration envoyée à l’Agence Fides, S.Exc. Mgr Philip Anyolo, Evêque d’Homabay et Président de la Kenya Conference of Catholic Bishops (KCCB), a exprimé la préoccupation de l’Eglise suite aux souffrances provoquées par la grève. Mgr Anyolo a remercié le personnel des structures sanitaires, publiques et privées, qui, malgré tout, continue à répondre aux urgences médicale. « Nous savons que vous continuez à être obérés de travail au point de finir dans un état de surmenage » affirme le communiqué. « Nous remercions également les institutions sanitaires privées et non étatiques qui continuent à répondre aux urgences médicales, en sauvant des vies malgré les sollicitations qui pèsent sur vos ressources, en particulier lorsque les personnes touchées ne peuvent régler complètement les coûts des soins ».
Les Evêques adressent un appel pressant au gouvernement, aux syndicats et aux travailleurs afin qu’ils « fassent des choix et entreprennent des actions de manière à faire en sorte que le service sanitaire normal soit rétabli sans nouveaux retards ». (L.M.) (Agence Fides 16/01/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network