ASIE/PAKISTAN - Prise de position du Premier Ministre en faveur des minorités religieuses

samedi, 14 janvier 2017 islam   minorités religieuses   liberté religieuse   politique  

T.o.I.

Lahore (Agence Fides) – « Il n’est pas éloigné le temps auquel le Pakistan sera reconnu comme un pays ami des minorités. Le gouvernement prend actuellement des mesures visant à améliorer la vie des groupes religieux minoritaires ». C’est ce qu’a affirmé le Premier Ministre pakistanais, Nawaz Sharif, en participant à l’inauguration du temple hindouiste Kata Raj de Chakwal, au Pendjab, après sa restauration. La réouverture de la structure construite voici 9 siècles a été l’occasion symbolique pour lancer un appel au respect des minorités religieuses dans le pays.
Le gouvernement du Pakistan, a promis Nawaz Sharif, promeut la conviction selon laquelle tous doivent avoir le droit de professer leur foi, ajoutant que « c’est la commune humanité à tenir unie la nation ». Les croyants de toutes les religions, a-t-il ajouté, « devraient avoir les mêmes droits au Pakistan » et la contribution qu’ils ont apporté pour « créer et défendre le pays » doit être reconnue. Nawaz Sharif a fait référence à l’histoire de l’islam, soulignant que le respect des minorités fait partie de la foi islamique. Le Premier Ministre a déclaré avoir exhorté les fonctionnaires gouvernementaux à n’épargner aucun effort pour accueillir des pèlerins non musulmans au Pakistan, garantissant protection et diffusion aux lieux de culte. Comme l’affirme le coran, a indiqué Nawaz Sharif, « Dieu est le Dieu de tous et non seulement des musulmans ». C’est pourquoi, ne devrait exister « aucune distinction sur la base de la caste, de la race ou de la foi », parce que « nous existons tous en tant qu’êtres humains ». « Moi-même, je suis le Premier Ministre de tous les pakistanais et pas seulement des pakistanais musulmans » a-t-il ajouté.
Les représentants hindous et chrétiens au Pakistan, étant ceux des principales minorités religieuses du pays, ont exprimé leur satisfaction suite aux propos du Premier Ministre. Le chrétien Nasir Saeed, Directeur de l’ONG Centre for Legal Aid, Assistance and Settlement (CLAAS) a fait remarquer à Fides que de telles paroles « pourront sûrement aider à promouvoir l’harmonie et la paix dans le pays ».
Le Père James Channan O.P., Directeur du Peace Center de Lahore, engagé dans le domaine du dialogue interreligieux, accueillant favorablement les déclarations de Nawaz Sharif, a rappelé une initiative symbolique promue par le gouvernement ces derniers temps : « A l’occasion de Noël, un train musée spécial dédié aux chrétiens a fait étape dans les principales villes du Pakistan. Il mettait en évidence les contributions des minorités dans l’histoire du Pakistan. De nombreux responsables politiques et religieux ainsi que de nombreuses personnes communes, de toutes les religions, l’ont visité. Il s’est agi d’un geste important pour construire l’harmonie et il faut remercier en particulier les efforts réalisés par le Ministre fédéral chrétien Kamran Michael. L’exécutif a voulu donner un signe d’unité au pays et une marque de reconnaissance aux minorités religieuses. Les chrétiens au Pakistan ont fortement contribué dans les domaines de l’instruction, de la santé et des forces armées. Le train accueillait également un hommage spécial à deux personnages qu’étaient le Ministre catholique Shahbaz Bhatti et le Capitaine Cecil Chaudhry ”. (PA) (Agence Fides 14/01/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network