AMERIQUE/MEXIQUE - Prise de position de l’Evêque de Zamora contre la violence dans la région

jeudi, 12 janvier 2017 politique   evêques   violence   pauvreté  
Manifestation contre l'augmentation de l'essence

Manifestation contre l'augmentation de l'essence

Zamora (Agence Fides) – Au cours de la traditionnelle Galette des Rois, rencontre visant à partager le traditionnel gâteau de l’Epiphanie ayant eu lieu dans les bureaux de l’Evêque de Zamora (Michoacán), à laquelle ont été invités également les opérateurs des moyens de communication, S.Exc. Mgr Javier Navarro Rodríguez, a invité à réagir face aux actes de violence ayant eu lieu en différents lieux de la région.
« Nous ne devons pas rester en silence. Nous sommes en démocratie et, en tant que catholiques, nous sommes appelés à être lumière du monde et sel de la terre. Ce qui signifie ne pas être passifs mais nous engager avec notre histoire, parce que l’histoire ne sera pas modifiée par le Père Noël ou par Chapulín Colorado (personnage comique mexicain NDR) » a déclaré l’Evêque.
Mgr Navarro Rodríguez, rappelant qu’en différentes villes du Mexique ont eu lieu des manifestations contre l’augmentation de l’essence et des actes de violence de la part de groupes de civils contre le gouvernement. Il a par ailleurs déclaré : « Ce qui est grave ce ne sont pas les augmentations mais la perte de confiance dans les autorités, qui ont été vues violer les lois qu’elles-mêmes invitent à respecter. Voila pourquoi, en tant qu’Eglise, nous n’invitons pas au conformisme ou à la passivité mais à réagir sans violence ».
Il a ajouté que l’histoire problématique doit être modifiée avec l’aide de Dieu, « parce que le centre doit être représenté par l’être humain, et dans le cas présent par le mexicain et si l’on ne croit pas en Dieu, il faut croire à l’être humain ».
Dans son discours pour la nouvelle année, le Président mexicain a indiqué que l’augmentation du carburant était une mesure nécessaire mais sans impact significatif sur l’inflation. Elle a été rendue nécessaire afin de faire en sorte que le Mexique redevienne compétitif dans le secteur énergétique, pour ne pas créer de nouvelles taxes et ne pas opérer de coupes dans le domaine de la promotion sociale. L’augmentation de l’essence a toutefois comporté l’augmentation du panier de la ménagère. Malheureusement, les réactions sont nombreuses, de la part de divers secteurs sociaux, et elles s’accompagnent de beaucoup de violence, au point que 4 manifestants ont trouvé la mort et que des saccages et des désordres ont été enregistrés dans différentes villes du pays. (CE) (Agence Fides


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network