AMERIQUE/HONDURAS - Communiqué de la Conférence épiscopale, « proche de la douleur des enfants et des adolescents contraints à émigrer »

vendredi, 23 décembre 2016 migrants   enfants des rues   conférences épiscopales  
Enfants et adolescents contraints à émigrer

internet

Enfants et adolescents contraints à émigrer

Tegucigalpa (Agence Fides) – La Conférence épiscopale du Honduras a demandé aux hommes politiques de s’approcher de la réalité du peuple hondurien et d’offrir des propositions visant à freiner l’inégalité, l’exclusion et la corruption dans le pays. Cette requête constitue l’un des points mis en évidence au sein de la déclaration signée hier après la réunion ordinaire de la Conférence épiscopale tenue à Tegucigalpa.
Les futurs candidats aux charges électives « devraient s’approcher de la réalité de notre peuple afin d’analyser, de proposer et d’offrir des alternatives visant à surmonter l’inégalité et l’exclusion et à nous libérer de la corruption » affirme la note parvenue à Fides.
Les Evêques rappellent que 2017 sera une année politique dans la mesure où le 12 mars auront lieu les élections primaires et en novembre les élections générales. « Bonne année politique à vous tous (…) L’année sera bonne si les citoyens prennent leur responsabilité en ce qui concerne le bien commun, s’informent sur les propositions et les projets, de manière à contrôler ce qui est promis et à ne pas se laisser transporter par des offres ou des paroles trompeuses qui peuvent sembler magiques » écrivent-ils.
Dans la conclusion du communiqué, les Evêques du Honduras expriment leur préoccupation pour « la douleur » que connaissent de nombreux honduriens, en particulier les enfants, « contraints à émigrer, exposés à l’exploitation et à la violence au cours de leur parcours, mal rétribués lorsqu’ils arrivent à destination et criminalisés par l’arrogance de ceux qui profitent de leur sueur ». C’est pourquoi ils sont engagés dans le renforcement de la Pastorale de la Mobilité humaine, afin quwe parviennent aux enfants et aux adolescents qui émigrent, « vulnérables et sans voix », « l’amour et la proximité de toute la communauté ».
Selon les données officielles, 10.468 mineurs honduriens non accompagnés sont parvenus à passer la frontière séparant le Mexique des Etats-Unis en 2016. Ce chiffre représente une augmentation de 93,5% par rapport à 2015, année qui avait vu l’arrivée de 5.409 mineurs non accompagnés honduriens aux Etats-Unis. (CE) (Agence Fides 23/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network