AMERIQUE/VENEZUELA - Epidémie de diphtérie après 24 ans d’absence de la maladie, une conséquence de la crise économique

jeudi, 15 décembre 2016 santé  

Internet

Ciudad Guayana (Agence Fides) – L’hôpital principal de Ciudad Guayana, dans l’est du Venezuela, admet depuis le 28 septembre, au nombre des urgences pédiatriques les seuls potentiels cas de diphtérie, maladie ayant fait sa réapparition dans le pays après 24 ans d’absence. La crise économique se reflète également sur les hôpitaux et sur l’approvisionnement en médicaments. Les symptômes de la diphtérie sont semblables à ceux de la grippe ou de l’amygdalite : problèmes respiratoires, mal de gorge. Toutefois, si elle progresse, elle peut endommager le tissus cardiaque, obstruer les voies respiratoires et provoquer la mort. Le taux de mortalité qui lui est associé est d’un adulte sur 10 et d’un enfants sur 5, ces derniers étant les plus vulnérables.
« Tous les cas d’enfants contaminés sont dus à l’absence de vaccination » peut-on lire dans un communiqué de la Directrice du service d’épidémiologie de l’Institut vénézuélien de Prévoyance sociale, parvenu à Fides. Le gouvernement prévoit un système sanitaire gratuit mais les hôpitaux sont victimes de la grave crise économique du pays. Médecins et moyens de communication, locaux et internationaux, ont dénoncé la situation de précarité et le manque de vaccins. Bien qu’il nie publiquement la gravité de l’épidémie, le gouvernement a cependant lancé une campagne urgente de vaccinations et établi qu’au sein de l’hôpital de Guaiparo ne seront admis que les enfants soupçonnés d’avoir contracté le virus, pour éviter d’en contaminer d’autres. (AP) (Agence Fides 15/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network