AFRIQUE/EGYPTE - Commentaires du Patriarche copte orthodoxe après l’attentat contre l’église de Botrosiya

mardi, 13 décembre 2016 martyrs   eglises orientales   djihadistes   terrorisme  

copticocc.org

Le Caire (Agence Fides) – « Nos martyrs, et le martyre en soi, nous unissent au Ciel et font monter notre cœur jusqu’à ceux qui sont déjà là et de là intercèdent pour nous » : c’est en ces termes que le Patriarche copte orthodoxe, Tawadros II, a célébré les 25 victimes de l’attentat terroriste perpétré Dimanche dernier, 11 décembre, au cours de la Messe, contre l’église de Botrosiya, se trouvant dans le complexe d’édifices adjacent à la Cathédrale copte orthodoxe du Caire. Les mots du Patriarche copte orthodoxe ont été prononcés au cours de l’homélie donnée au cours des obsèques des victimes, célébrées hier dans la Cathédrale Saint Marc.
« Nous appelons notre Eglise, l’Eglise des martyrs. – a ajouté le Patriarche copte orthodoxe, rappelant que – Depuis le I° siècle après Jésus Christ, les coptes ont donné leur vie en sacrifice par amour pour le Christ ». Au cours de son homélie, Tawadros II a également rappelé que les nouveaux martyrs coptes ont perdu la vie au cours du mois de Kiahk, mois dédié à la Très Sainte Vierge Marie dans le cadre du calendrier copte et qui précède Noël, un mois de joie et de louange. « Disons adieu à ses êtres chers dans le même esprit de louange – a déclaré le Patriarche copte orthodoxe – parce que nous croyons qu’il n’existe pas de mort pour ceux qui aiment Dieu. Ils seront ressuscités dans la joie pour la vie éternelle ». Le Patriarche copte orthodoxe a conclu en soulignant que la main du terroriste ne pourra jamais échapper à la punition divine.
Hier déjà, au cours de la commémoration civile des victimes ayant eu lieu au Mémorial du soldat inconnu, le Président égyptien, Abdel Fattah al Sisi, avait annoncé l’arrestation de quatre personnes, soupçonnées d’être impliquées dans l’attentat et a indiqué comme responsable du massacre un jeune kamikaze. Après les relevés de la police scientifique, les forces de sécurité affirment avoir identifié l’auteur de l’attentat suicide dans la personne de Mahmud Shafik Mohamed Mostafa, 22 ans, affilié à la Wilayat Sinaï, groupe égyptien lié au prétendu « Etat islamique », accréditant la piste djihadiste comme matrice de l’attentat. Cependant, les deux plus importantes organisations djihadistes actives au Caire, le mouvement Hasam et le groupe Liwaa al Thuwrah, ont condamné l’attaque. Hasam a accusé les services répondant au Président al Sisi d’avoir perpétré l’attentat pour terroriser la population et consolider son pouvoir.
Les familles et les amis des victimes – indique la presse égyptienne – avaient accueilli hier l’arrivée du Patriarche copte orthodoxe dans la Cathédrale par un mélange de douleur et de jubilation, certains invoquant la pitié de Dieu et d’autres lançant des cris de victoire dans la certitude que leurs proches avaient été accueillis au Paradis.
Le Patriarche copte orthodoxe, visiblement attristé, s’est placé, la tête baissée, face aux cercueils, avant de prononcer l’homélie. La cérémonie funéraire a débuté par une prière d’action de grâce, a continué au travers de la lecture de l’Ecriture Sainte et de la prière pour la vie éternelle des défunts.
Les paroles du Patriarche copte orthodoxe au cours de l’homélie pour les dernières victimes coptes du terrorisme attestent de manière simple et désarmante le regard que les chrétiens posent toujours sur leurs martyrs et aident à vaincre le manque de mémoire qui semble le plus souvent voiler cette caractéristique sans pareil de l’histoire chrétienne dans le monde : un amas d’équivoques et de dénaturations alimentés non seulement par la propagande djihadiste – qui exalte comme martyrs les auteurs des attentats suicides – mais également par des slogans et autres petites phrases relayés par le réseau des institutions mobilisées à temps plein pour défendre les chrétiens persécutés. (GV) (Agence Fides 13/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network