ASIE/INDE - Ordination de deux prêtres en Orissa, au sein du district témoin des massacres antichrétiens de 2008

mardi, 13 décembre 2016 eglises locales   evangélisation   prêtres   persécutions   minorités religieuses  

S.D.

Bhubaneswar (Agence Fides) – Le district de Kandhamal, dans l’Etat indien de l’Orissa, qui fut le théâtre des massacres antichrétiens de 2008, a accueilli, à la fin de l’Année jubilaire, deux nouveaux prêtres. Ainsi que cela a été indiqué à Fides, plus de 3.000 fidèles, ainsi que des prêtres et des religieuses, ont participé à la Messe solennelle d’Ordination sacerdotale célébrée le 12 décembre par l’Evêque de Rayagada, S.Exc. Mgr Aplinar Senapati. Ce dernier a ordonné prêtres les deux Révérends Diacres Balabanth Ranasingh et Munib Pradhan, tous deux natifs du district de Kandhamal, épicentre de la vague de persécution qui frappa en 2008 la communauté chrétienne locale, faisant 100 morts et plus de 50.000 évacués. La célébration a eu lieu en l’église Notre-Dame de la Charité de Raikia, à quelques 250 Km de Bhubaneswar, capitale de l’Orissa. Les deux nouveaux prêtres sont membres de la Congrégation de la Mission (CM).
Dans son homélie, l’Evêque a rappelé que « le sacerdoce n’est pas un travail mais une vocation à servir les personnes pour la plus grande gloire de Dieu. Il comporte le fait de se mettre au service ». En outre, le charisme de la Congrégation vincentienne, à laquelle ils appartiennent, « n’est rien d’autre que l’amour et le service du prochain » a-t-il indiqué.
« A notre époque, accueillir l’appel et dire oui à la vie sacerdotale est un défi. La prière est très importante. Les personnes aiment les prêtres et leur font confiance » a déclaré à Fides le Père Agostino Singh, psychologie et Conseil de l’Archidiocèse de Cuttack-Bhubaneswar.
« Kandhamal a été béni par le Seigneur. Malgré les problèmes sociaux, économiques et religieux, la population a une grande foi en Dieu et les fruits visibles (de celle-ci NDT) sont les nombreuses vocations à la vie sacerdotale et religieuse. Il existe par ailleurs au sein des familles chrétiennes la volonté de contribuer à la croissance de l’Eglise, en offrant leurs enfants au Seigneur » explique le Père Singh, lui aussi originaire de Kandhamal.
En avril dernier, la communauté avait accueilli deux autres nouveaux prêtres : en la Paroisse Notre-Dame de Lourdes, S.Exc. Mgr John Barwa, Archevêque de Cuttack-Bhubaneswar, avait ordonné les Pères Pritam Singh et Bhanja Kishore Singh dans le cadre d’un rite célébré en présence de plus de 1.000 fidèles. Le Père Pritam Singh appartient à la Indian Missionary Society de la province de Varanasi alors que le Père Bhanja Kishore Singh est de l’Archidiocèse de Cuttack-Bhubaneswar. « La présence de nouveaux prêtres témoigne du fait que les persécutions n’ont pas bloqué la foi et que l’action de l’Esprit Saint est vivante dans les cœurs des fidèles » a déclaré l’Evêque. (PA-SD) (Agence Fides 13/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network