ASIE/LAOS - Premiers martyrs laotiens

lundi, 12 décembre 2016 martyrs   minorités religieuses   eglises locales   evangélisation   liberté religieuse   droits fondamentaux  

p.castrilli

Vientiane (Agence Fides) – Moment historique pour l’Eglise au Laos : hier, 11 décembre, en la Cathédrale de la capitale, Vientiane, a eu lieu la Messe de béatification de 17 nouveaux martyrs, dont des missionnaires et des laïcs laotiens.
Il s’agit d’un groupe formé de missionnaires étrangers et de catéchistes locaux, assassinés entre 1954 et 1970 par les guérilleros communistes du Pathet Lao qui prirent le pouvoir dans la petite nation du sud-est asiatique. Cinq d’entre eux appartiennent à la Congrégation des Missions étrangères de Paris (MEP), les premiers missionnaires qui, en 1885, portèrent l’Evangile au Laos, alors que six sont Oblats de Marie Immaculée (OMI) dont le Père Mario Borzaga, jeune missionnaire italien disparu en 1960 à l’âge de 27 ans en compagnie du catéchiste local Paul Thoj Xyooj. Parmi les laotiens proclamés Bienheureux figure également le Père Joseph Thao Tien, premier prêtre laotien, tué en 1954, et quatre autres catéchistes indigènes.
Les nouveaux martyrs ont été reconnus par le Saint-Siège en 2015 dans le cadre de deux causes de béatification distinctes : la première étant celle du Père Mario Borzaga et de Paul Thoj Xyooj, la seconde celle de Joseph Thao Tien et de ses 14 compagnons.
La pensée du Pape François est allée aux nouveaux Bienheureux lorsque le Souverain Pontife a souhaité, lors de l’Angelus du Dimanche 11 décembre, que « leur fidélité héroïque au Christ puisse constituer un encouragement et un exemple pour les missionnaires et spécialement pour les catéchistes qui, en terres de mission, mènent une œuvre apostolique précieuse et irremplaçable de laquelle toute l’Eglise leur est reconnaissante ».
Ainsi que cela a été indiqué à Fides, la Messe solennelle de béatification a été célébrée par S.Em. le Cardinal Orlando Quevedo, Archevêque de Cotabato (Philippines) et Envoyé spécial du Pape François en la Cathédrale de Ventiane. Etaient présents également S.Em. le Cardinal Pierre Nguyen Van Nhon, Archevêque d’Hanoi, et S.Em. le Cardinal Francis Xavier Kriengsak Kovithavanij, Archevêque de Bangkok, ainsi que le Nonce apostolique arrivé de la capitale thaïlandaise, des Evêques, des prêtres, des religieux et des fidèles provenant du Laos, du Cambodge, du Vietnam et d’autres pays voisins. Parmi les missionnaires, se trouvaient des représentants européens des MEP et des OMI. Plus de 2.000 fidèles étaient présents et remplissaient la cathédrale ainsi que le parvis sur lequel avaient été installés pour l’occasion des écrans géants. A la célébration, ont également participé un certain nombre de représentants des autorités civiles.
Soulignant que les martyrs « sont des héros et (que) il est nécessaire de faire connaître leur histoire aux jeunes générations », le Cardinal Quevedo a lu un Message accompagné de la Bénédiction apostolique solennelle envoyé par le Pape, annonçant que la fête liturgique des nouveaux Bienheureux avait été fixée au 16 décembre.
Dans le nouveau climat de disponibilité et d’ouverture de la part du gouvernement laotien, le Nonce apostolique à Bangkok et Délégué apostolique au Myanmar et au Laos, S.Exc. Mgr Paul Tschang In-Nam, a exprimé, au terme de la Messe, ses remerciements, souhaitant que, dans un proche avenir, le Laos puisse nouer des relations diplomatiques avec le Saint-Siège.
La communauté catholique au Laos compte environ 60.000 baptisés – soit 1% de la population totale de 6 millions de personnes – répartis en quatre Vicariats apostoliques et accompagnés par une vingtaine de prêtres en tout. S.Exc. Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, Vicaire apostolique de Paksé, a qualifié la célébration de « moment de pleine communion avec le Saint-Siège et l’Eglise universelle, dans le cadre d’une véritable année de grâce ». En septembre dernier, en effet, l’Eglise locale a célébré à Savannakhet l’ordination sacerdotale de trois nouveaux prêtres laotiens, un signal important qui témoigne de l’attitude de plus grande ouverture et liberté du gouvernement communiste. Mgr Ling souligne que les catholiques au Laos « entendent vivre en harmonie et espèrent pouvoir renforcer leur coopération profitable avec les autorités civiles pour le bien de l’Eglise et du peuple du Laos ». (PA) (Agence Fides 12/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
martyrs


minorités religieuses


eglises locales


evangélisation


liberté religieuse


droits fondamentaux