ASIE/PHILIPPINES - 25ème anniversaire de la création de centres d’assistance au profit de malades et d’enfants handicapés

samedi, 10 décembre 2016 instituts missionnaires   développement   santé   jeunes   malnutrition   maladies  

Donorione.org

Manille (Agence Fides) – En octobre 1991, voici un quart de siècle, deux prêtres missionnaires italiens de la Petite Œuvre de la Divine Providence, en compagnie de deux laïcs, arrivèrent aux Philippines dans la zone des Smokey Mountains, la décharge de Manille, sise dans le quartier Tondo, donnant ainsi vie à la mission de l’œuvre aux Philippines, dans une situation particulièrement difficile pour différents motifs.
« Lorsque nous sommes arrivés – écrit le Père Oreste Ferrari dans la note parvenue à Fides – l’activité de décharge de Tondo avait cessé parce que trop proche du centre ville et la décharge avait été transféré à Payatas, où les Pères vincentiens sont arrivés quelques mois plus tard alors que nous nous trouvions dans la zone limitrophe. Il s’agissait de zones nouvelles, occupées abusivement et malsaines, même si y vivaient et travaillaient près de 100.000 personnes dont 40.000 au sein de notre Paroisse ». Au cours de la première année, furent créés deux crèches et, au cours de la troisième, avec l’aide d’une religieuse allemande, fut installé un dispensaire d’assistance destiné aux malades de tuberculose, maladie endémique vues les conditions de pollution atmosphérique. Au cours de la quatrième année fut constitué un deuxième pole, à quelques 15 Km de distance, où furent installées la maison pour la formation et une maison d’accueil pour enfants handicapés, connue désormais comme le Cottolengo philippin.
En ce moment, la Congrégation est présente au travers de 8 religieux dans trois localités, poursuit le Père Ferrari. A Payatas, la première œuvre, se trouve la Paroisse, qui compte plus de 150.000 personnes, ainsi que les œuvres sociales annexes. Au sein des 14 chapelles que nous desservons, sont actifs 9 programmes d’alimentation, c’est-à-dire des lieux où quelques 400 enfants dénutris reçoivent les soins nécessaires et un repas quotidien. Puis il y a deux dispensaires et le soutien à de nombreux enfants au travers du paiement des frais de scolarité et du matériel éducatif. A quelques 15 Km de distance, à Montalban (Rizal), se trouve la maison de formation pour nos étudiants, qui viennent des Philippines mais aussi d’Inde et du Kenya. Sur ce même campus, se trouve la maison pour enfants handicapés, dans laquelle résident 35 enfants ayant des problèmes mentaux et physiques sérieux et où d’autres, externes, reçoivent des thérapies éducatives et de réhabilitation.
Enfin, dans la ville de Lucena (Quezon), nous sommes présents au travers de deux chapelles auprès desquelles sont actifs 4 programmes d’alimentation et de scolarisation sur le modèle de ceux de Payatas, mais où se trouve également un centre où les jeunes de tous les âges peuvent fréquenter des cours de mathématiques, d’anglaise, d’informatique et de musique. (SL) (Agence Fides 10/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
instituts missionnaires


développement


santé


jeunes


malnutrition


maladies