ASIE/IRAQ - Promotion d’une campagne de recrutement parmi les chrétiens de la part des Unités de protection de la plaine de Ninive

mardi, 6 décembre 2016 groupes paramilitaires   minorités ethniques   minorités religieuses   djihadistes  

ankawa.com

Alqosh (Agence Fides) – Les Unités de protection de la plaine de Ninive (PNU), organisation paramilitaire constituée en Irak en 2014 et composée en majorité de chrétiens assyriens, syriaques et chaldéens, a annoncé l’ouverture d’une campagne de recrutement sur base volontaire, s’adressant en particulier aux jeunes hommes des communautés chrétiennes locales de la région de Mossoul et de la plaine de Ninive ayant l’intention de participer aux opérations militaires de reconquête et de défense des centres habités des terres qui avaient été occupées par les djihadistes du prétendu « Etat islamique ».
Dans le texte de la campagne de recrutement, rendu public notamment par les moyens de communication locaux, les jeunes chrétiens sont sollicités à s’enrôler comme volontaires dans les Unités de protection, notamment pour favoriser et garantir le retour en toute sécurité dans leurs maisons et leurs villes des milliers de chrétiens ayant fui les centres habités de la plaine de Ninive entre juin et août 2014, suite à l’avancée des milices djihadistes. Le document indique par ailleurs les noms des responsables à contacter pour communiquer son intention de s’enrôler, répartis par zones de compétence.
A la fin du mois de novembre (voir Fides 01/12/2016), le Général Riad Jalal Tawfiq, Commandant des forces de l’armée de terre irakienne déployées en vue de la reconquête de Mossoul, avait confirmé le fait que les Unités de protection armées organisées sur base confessionnelle, y compris les groupes composés de chrétiens syriaques et assyriens, auraient été impliquées officiellement dans la sécurité et l’autodéfense des zones de la plaine de Ninive déjà libérées des djihadistes du prétendu « Etat islamique ». L’officier général avait ajouté que les milices locales constituées sur base tribale ou ethnique et confessionnelle – y compris les turkmènes et les membres de la minorité ethnique et religieuse Shabak – joueront un rôle de premier plan également en ce qui concerne la gestion de l’accueil et la fourniture de nourriture et de biens de première nécessité aux évacués qui reviendront à leur domicile. (GV) (Agence Fides 06/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network