AFRIQUE/BURUNDI - Critiques des Evêques à propos de la lenteur du processus de réconciliation

mardi, 6 décembre 2016 evêques   réfugiés  

Bujumbura (Agence Fides) – « Nous apprécions les progrès effectués et nous remercions ceux qui y ont contribué » affirment les Evêques du Burundi dans leur Lettre pastorale publiée à l’occasion de la clôture de l’Année Sainte de la Miséricorde. « A l’ouverture de l’Année jubilaire, nous avions souhaité que cette année constitue pour les burundais une opportunité de réconciliation, afin que les adversaires s’assoient, se disent la vérité dans le cadre d’un dialogue franc qui permette de résoudre les problèmes du pays, de telle sorte que les burundais puissent vivre dans la paix et la sécurité » explique le message parvenu à l’Agence Fides.
« Nombre de nos frères et sœurs sont encore réfugiés hors du pays » rappellent les Evêques. « Bien qu’ils aient entendu notre appel, ils n’osent pas rentrer parce qu’ils ne se sentent pas rassurés. N’y a-t-il pas quelque chose à corriger afin qu’ils se sentent en sûreté ? » souligne le message.
Les Evêques se plaignent également du fait que ceux qui sont restés dans le pays « se méfient les uns des autres et il semble qu’ils s’espionnent réciproquement, ayant peur de dire la vérité à haute voix. Il existe une défiance vis-à-vis des voisins alors qu’il est temps de dire la vérité et d’accueillir la vérité qui sauve et réconcilie ».
La crise politique burundaise remonte à avril 2015, lorsque le Président, Pierre Nkurunziza, annonça sa décision de se présenter à nouveau aux élections pour obtenir un troisième mandat, en violation de la Constitution et des accords de paix d’Arusha. La réélection de Pierre Nkurunziza, en juillet de cette même année, a aggravé la situation au travers d’homicides et de disparitions de personnes liées à l’opposition et de l’apparition de groupes de guérillas antigouvernementaux. Les violences ont jusqu’à présent provoqué 500 morts et poussé 300.000 personnes à se réfugier dans les pays limitrophes. (L.M.) (Agence Fides 06/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network