AMERIQUE/CHILI - Prise de position de l’Archevêque de Santiago concernant les migrants

mardi, 6 décembre 2016 réfugiés   migrants   politique  
S.Em. le Cardinal Ezzati

Aton

S.Em. le Cardinal Ezzati

Santiago (Agence Fides) – Le 4 décembre, un groupe d’haïtiens a reçu le Sacrement de la Confirmation en la Paroisse Saint Saturnin de Santiago du Chili. A cette occasion, l’Archevêque de Santiago, S.Em. le Cardinal Ricardo Ezzati, qui a célébré le rite, a pris la défense des immigrés.
Selon la note envoyée à Fides par une source locale, la semaine passée une discussion a été entamée sur la politique de l’immigration au Chili. A cet égard, le Cardinal a déclaré que « l’Eglise de Santiago, au travers de l’Institut catholique chilien des Migrations et de nombreux prêtres qui accompagnent les nombreux frères étrangers, vit une expérience particulier parce que les portes sont ouvertes pour accueillir, intégrer et partager la richesse qu’ont ces différentes cultures ».
Au cours du rite, présidé par le Cardinal et par le Curé de Saint Saturnin, le Père Juan Carlos Cortez, 15 haïtiens ont reçu le Sacrement de la Confirmation, sachant que 8 d’entre eux avaient reçu peu auparavant le Baptême.
« Le Seigneur vient dans notre vie à tout moment de notre existence, d’une manière particulière pour ces frères qui se trouvent ici pour recevoir le sacrement de la Confirmation. Le Seigneur entre dans leur histoire parce qu’ils sont hommes et femmes de foi, lorsqu’ils ouvrent les portes à Dieu » a déclaré le Cardinal Ezzati.
Selon la Paroisse Saint Saturnin, au cours de ces deux dernières années, plus de 45.000 haïtiens sont arrivés au Chili. De ceux-ci, 450 ont été accueillis au sein des communautés et participent aux activités de formation – cours de langue espagnole, catéchèse, aide sociale, solidarité et laboratoires – afin d’apprendre un métier.
Une enquête publiée par un journal national indique que 85% des personnes interrogées sont favorables à l’expulsion des immigrés ayant des problèmes légaux et 75% de l’échantillon considèrent nécessaire d’imposer des restrictions à l’immigration. Le gouvernement a lancé un débat politique sur ce thème au cours de ces derniers jours, en vue d’une révision de la loi réglementant l’immigration. (CE) (Agence Fides 06/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network