AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Témoignage de l’Evêque de Yei à propos du risque de massacre ethnique

vendredi, 2 décembre 2016 massacres   guerres   evêques  

S.Exc. Mgr Erkolano Ludo Tombe, Evêque de Yei

Juba (Agence Fides) – « Plus de 100.000 personnes vivent dans la peur et dans l’incertitude et sont dans l’impossibilité de quitter la ville » indique à Radio Easter S.Exc.Mgr Erkolano Lodu Tombe, Evêque de Yei, ville d’Equatoria, au Soudan du Sud, frappée par une vague d’homicides et de massacres attribués à des groupes armés mixtes civilo-militaires qui prennent pour cible de présumés partisans de l’ancien Vice-président Riek Machar (voir Fides 30/08/2016).
« A Yei, aucune fusillade n’est enregistrée pour le moment mais la population vit dans la peur constante de nouvelles vagues de violences et d’homicides » indique Mgr Ludu. L’Evêque a ajouté que la population des villages environnants ne peut se rendre à Yei, sauf les personnes ayant la possibilité de voyager par voie aérienne à partir d’autres comtés et d’autres Etats. Les paysans ne peuvent aller soigner leurs cultures et la population devra continuer à recourir à l’assistance humanitaire pour manger jusqu’en 2017.
La guerre civile entre la faction du Président Salva Kiir et celle de l’ancien Vice-président Riek Machar a pris une dimension ethnique opposant les Dinkas – ethnie à laquelle appartient le Président – aux Nuers – auxquels appartient Riek Machar. Les autres ethnies et tribus se sont alliées à l’un des deux adversaires, dans l’espoir d’obtenir des avantages dans le cadre de leurs conflits locaux, souvent à caractère foncier.
Le représentant américain au Conseil des droits fondamentaux de l’ONU à Genève a dénoncé le fait que le gouvernement sud-soudanais s’apprêterait à soutenir des attaques de grande ampleur à l’encontre de la population dans la région de l’Equatoria central. (L.M.) (Agence Fides 02/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network