AMERIQUE/NICARAGUA - Nouvelles contestations contre le canal interocéanique

mercredi, 30 novembre 2016 droits fondamentaux   indigènes   environnement  
Contestations liées au canal interocéanique

internet

Contestations liées au canal interocéanique

Managua (Agence Fides) – La police a repoussé à l’aide de balles de caoutchouc et de gaz lacrymogènes des centaines de paysans provenant du sud du Nicaragua qui cherchaient à atteindre la capitale cette nuit pour y participer à une manifestation contre la construction du canal interocéanique. C’est ce qu’ont signalé les responsables des mouvements de paysans. « On compte de nombreux blessés – a déclaré aux journalistes, sans en spécifier le nombre, Maître Monica Lopez, avocat se trouvant à la tête de la Fondation Popol Nah, qui soutient la lutte des paysans qui seraient expropriés de leurs terres en vue de la construction du canal.
L’Evêque auxiliaire de Managua, S.Exc. Mgr Silvio Baez, dans un message envoyé à Fides réclame « la liberté en ce qui concerne la manifestation des paysans » et joint à son message celui du responsable paysan Francisca Ramírez qui rappelle les dispositions de l’article 54 de la Constitution relatif au droit de manifester.
Les manifestants sont arrivés par le biais d’un convoi de camion provenant de Nouvelle Guinée, environ 300 Km au sud-est de Managua. La Nouvelle Guinée constitue une zone montagneuse sise dans le centre du pays, où devrait passer le canal transocéanique de 278 Km dont la construction a été confiée par le gouvernement à la société chinoise HKND. (CE) (Agence Fides 30/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network