EUROPE/ESPAGNE - Depuis 10 ans, une main tendue aux femmes contraintes à la prostitution

mardi, 29 novembre 2016 femmes   droits fondamentaux   violence  
Le centre Al Alba, inauguré le 21 décembre 2006

Le centre Al Alba, inauguré le 21 décembre 2006

Séville (Agence Fides) – "Al Alba", le centre d'accueil et de soutien destiné aux femmes qui se trouve à Séville, fête son dixième anniversaire. Dix ans pendant lesquels il a accueilli 2.107 femmes. Le centre travaille selon les objectifs qui portèrent à la fondation des Soeurs oblates du Très Saint Rédempteur: donner un abri aux femmes qui avaient été poussées à la prostitution comme moyen de subsistance et les réinsérer dans la société. Aujourd'hui encore, nombreuses sont les femmes victimes de prostitution forcée, de trafic d'êtres humains et de situations d'inégalité et d'exclusion sociale. Dans ce centre, elles sont aidées en premier lieu à récupérer leur dignité, par le biais d'une formation à l'autonomie, à l'indépendance et au travail, en leur donnant confiance et espérance, outre à des alternatives concrètes.
Le centre "Al Alba" a été inauguré le 21 décembre 2006 par un groupe de femmes espagnoles et latino-américaines. "Au cours des années, son profil n'a pas changé mais l'origine des femmes oui. Maintenant, la majeure partie d'entre elles sont nigérianes mais elles viennent aussi d'Europe orientale, d'Amérique latine et même d'Espagne" déclare la Supérieure, dans la note parvenue à Fides. Son action a lieu au travers de quatre phases d'intervention: la première étape est la formation, avec en particulier l'enseignement de l'espagnol, des travaux socialement utiles et la maintenance de la maison. La deuxième étape consiste dans une prise de conscience. "Alors elles parviennent à aller à l'école, dans les collèges ou à l'université mais aussi à rencontrer des assistants sociaux".
La troisième intervention se tient dans les lieux où s'exerce la prostitution. Deux équipes approchent les femmes afin de tenter d'entrer en contact avec elles... La quatrième consiste enfin en une "intervention socio-éducative auprès des enfants, offrant aux femmes un espace pour assister leurs enfants, en particulier les plus jeunes d'age scolaire". (CE) (Agence Fides 29/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network