AFRIQUE/CAMEROUN - Destruction de la croix de la « montagne sacrée » Ngock Lituba, premier acte d’un nouveau mouvement intégriste traditionnel

vendredi, 25 novembre 2016 intolérance  

Yaoundé (Agence Fides) – La destruction de la croix placée à l’entrée de la grotte sise sur la montagne Ngock Lituba, en Sanaga maritime (Cameroun), marque le début des activités d’un mouvement intégriste désireux de retourner aux traditions religieuses locales.
Selon ce qu’indique le quotidien camerounais Le Messager, depuis plusieurs mois, à l’intérieur de la tribu des Bassas, se trouvait en gestation la constitution d’un mouvement appelé Mbog Bassa, qui entend éradiquer toute croyance différente de celles de la tradition.
La destruction de la croix de Ngock Lituba (roche percé dans la langue locale) représente un geste hautement symbolique, parce que cette montagne est considérée comme sacrée par la tradition locale et que tous n’avaient pas apprécié l’érection de la croix en ce lieu.
Selon le quotidien, le nouveau mouvement entend procéder à la destruction des lieux de cultes, tels que les églises et les mosquées, se trouvant dans la zone habitée par la population Bassa. Ensuite, il entend procéder à la destruction de toute symbolique occidentale, pour la remplacer par une symbolique locale.
Enfin, toujours selon Le Messager, le mouvement veut attaquer le système éducatif camerounais, de modèle occidental, pour mettre en discussion les philosophies et sciences occidentales, la liberté religieuse et la laïcité de l’Etat. (L.M.) (Agence Fides 25/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network