AFRIQUE/SOUDAN - Contestations suite à l’augmentation des prix des médicaments

jeudi, 24 novembre 2016

Kassala (Agence Fides) – Des groupe de jeunes soudanais, surtout des femmes, protestent actuellement contre l’envolée des prix des produits de base dans les villes d’Omdurman, de Wad Madani, de Port Soudan et de Kassala. A Omdurman, les manifestants ont défilé avec des banderoles demandant l’annulation des récentes mesures d’austérité, la libéralisation du cours de l’USD et la réintroduction des subventions sur le prix des médicaments. La même protestation a été menée par d’autres groupes de femmes également à Khartoum. « Nous continuerons à manifester tant que les autorités du pays ne s’activeront pas pour révoquer l’actuel état d’austérité » ont déclaré les manifestants. Des groupes d’activistes soudanais à l’étranger ont ouvert un compte bancaire au nom de « la pharmacie de la charité » afin de fournir gratuitement des médicaments aux pauvres de leur pays. Le gouvernement soudanais a libéralisé les taux de change de la monnaie officielle ainsi que de différents biens et service de consommation, ce qui a eu des répercussions sur le cours du blé et sur le prix des médicaments. Plus de 400 pharmacies de Khartoum n’ont pas ouvert leurs portes en signe de protestation contre le doublement, et dans certains cas le triplement, du prix de spécialités pharmaceutiques. Le 3 novembre dernier, le Ministère des Finances avait annoncé la libéralisation des prix du carburant dans le pays. Selon les économistes, le nombre de soudanais vivant actuellement sous le seuil de pauvreté s’établit désormais entre 60 et 70% de la population totale. (AP) (Agence Fides 24/11/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network