AFRIQUE/RD CONGO - Plus difficile un accord grâce à la médiation des Evêques après les dernières déclarations du Chef de l’Etat

jeudi, 17 novembre 2016 elections   evêques  

Kinshasa (Agence Fides) – « L’accord dérivant du dialogue nationale est la seule feuille de route mise au point par les congolais eux-mêmes » pour sortir de la crise politique. C’est ce qu’a déclaré le Président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, face à l’Assemblée nationale et au Sénat, réunis en séance commune le 15 novembre.
Selon des commentateurs indépendants, la déclaration du Chef de l’Etat congolais affaiblit la médiation, sollicitée par lui-même, de la CENCO (Conférence épiscopale nationale congolaise) qui cherche à concilier les positions de la majorité présidentielle et celles du cartel d’opposition connu sous le nom de Le Rassemblement, qui soutient la candidature à la Présidence de la République de l’opposant historique Etienne Tshisekedi.
L’accord auquel fait référence Joseph Kabila est celui du 18 octobre conclu entre la majorité présidentielle et la partie de l’opposition qui a adhéré au dialogue national visant à décider une date pour les élections présidentielles et législatives qui devaient initialement se tenir d’ici la fin de cette année (voir Fides 18/10/2016).
Les Evêques avaient décidé de suspendre leur participation audit dialogue national, afin de « rechercher un consensus plus large » (voir Fides 21/09/2016) mais, par la suite, le Chef de l’Etat leur avait confié la mission de jouer un rôle de médiateur avec le Rassemblement pour trouver un accord qui concilie l’ensemble des différentes positions. Les points n’ayant pour l’heure pas fait l’objet d’un accord concernent l’intérim de la Présidence de la République au Président sortant après l’échéance de son mandat, le 19 décembre à minuit, et l’engagement explicite de ce dernier à ne pas chercher à briguer un troisième mandat en violation de la Constitution.
Joseph Kabila a parlé au passé de la mission de la CENCO – « la mission qui avait été confiée à la CENCO » - alors même que les Evêques n’ont pas encore achevé leurs consultations et qu’ils n’ont pu présenter une proposition d’accord, qui, selon la presse congolaise, était sur le point d’être présentée. (L.M.) (Agence Fides 17/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network