AMERIQUE/MEXIQUE - XII° Caravane des mères à la recherche de leurs enfants disparus pendant leur trajet migratoire

mardi, 15 novembre 2016 migrants   réfugiés   violence  
XII° Caravane des mères

XII° Caravane des mères

Cuahutemoc (Agence Fides) – Une cinquantaine de mères de jeunes migrants portés disparus ont organisé l’édition 2016 de ce qui est désormais connu comme « la caravane des mères ». Cette dernière part aujourd’hui, 15 novembre de La Mesilla, Ciudad Cuahutemoc, ville sise au centre de l’Etat mexicain de Chihuahua considérée comme la porte d’accès à la région de la Sierra Tarahumara. De là, la caravane parcourra 11 Etats et 30 localités. L’initiative, lancée voici 12 ans, toujours sous le signe de l’espoir et du témoignage, a choisi cette année pour slogan « Cherchons la vie sur les routes de la mort » et constitue un hommage à la figure de Berta Caceres, environnementaliste hondurienne assassinée le 3 mars dernier.
Le parcours complet de la caravane de cette année pourra être suivi également sur Internet grâce à la collaboration du Mouvement migrant d’Amérique central, qui soutient l’initiative. La conclusion de l’événement aura lieu le 3 décembre lorsque la caravane arrivera à Ciudad Hidalgo, dans l’Etat du Chiapas, où aura lieu une cérémonie le long du fleuve, à Tapa Chula. Parmi les principales villes traversées par la caravane, se trouvent Comitan, San Cristobal, Villahermosa, Cordoba-Veracruz, San Luis Potosi, Mexico et Puebla.
Une partie de la caravane est partie dès le 10 novembre et a déjà traversé quelques pays d’Amérique centrale tels que le Guatemala, le Honduras, le Salvador et le Nicaragua, mais la partie se déroulant au Mexique est considérée comme décisive. Pour cela, il est fait remarquer que l’entrée au Mexique a lieu tout au long de la frontière et que, à partir de là, les migrants en transit sont pris pour cible par des trafiquants de personnes, des réseaux criminels, des groupes de passeurs surnommés « coyotes » etc.
Le but de la caravane est d’attirer l’attention des moyens de communication nationaux et internationaux afin de donner une voix aux mères qui forment ce cortège de dénonciation pour rechercher leurs enfants, contactés pour la dernière fois quelque part sur le territoire mexicain. (CE) (Agence Fides 15/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network