AFRIQUE/EGYPTE - Vers un séminaire d’études conjoint entre Al-Azhar et le Saint-Siège sur les grandes questions contemporaines en février 2017 au Caire

lundi, 14 novembre 2016 dialogue   sectarisme   violence  

youtube

Le Caire (Agence Fides) – Un Comité de coordination lié au Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux et le Centre pour le dialogue de l’Université d’al-Azhar, le plus grand centre académique de l’islam sunnite, ont mis en chantier la réalisation de la première initiative conjointe entre les deux institutions après la reprise des dialogues directs. Il s’agit d’un séminaire d’études sur les problèmes liés à la présence des communautés religieuses dans le contexte de la société civile.
Les lignes directrices du séminaire d’études, prévu au Caire en février prochain – indique un communiqué parvenu à l’Agence Fides – ont été au centre d’une rencontre intervenue le 12 novembre dans la capitale égyptienne entre le Père Khaled Akashè, prêtre jordanien, responsable des rapports avec l’islam au sein du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, et le Pr. Muhieddin Afifi, Secrétaire général de l’Académie de recherche islamique d’al Azhar.
Le séminaire devrait inaugurer une série de rencontres d’approfondissement organisées conjointement par al-Azhar et par le Saint-Siège. Parmi les thèmes qui seront au fur et à mesure placés au centre des travaux, se trouvent les grandes questions qui interpellent les communautés religieuses contemporaines, comme la pauvreté, les migrations, l’analphabétisme et le rapport entre religion et violence, avec naturellement une attention particulière à l’instrumentalisation du langage et des contenus religieux de la part des agences de la terreur et de leurs stratèges. L’intention de fond de l’initiative est d’augmenter la conscience et la familiarité réciproque entre le Saint-Siège et al-Azhar, de manière à multiplier notamment les espaces et occasions de collaboration concrète, non seulement au plan purement académique.
La reprise des rapports à haut niveau entre le Saint-Siège et al-Azhar a été inaugurée par la visite au Caire, fin février dernier, de S.Exc. Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot MCCJ, Secrétaire du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, qui, à cette occasion, avait également invité à Rome le grand imam de l’Université d’al-Azhar, Ahmed al Tayyeb,, lequel avait été reçu par le Pape François le 23 mai.
La suspension des rapports entre le Saint-Siège et al-Azhar remontait à 2011, après l’attentat perpétré contre la Cathédrale copte orthodoxe d’Alexandrie au cours de la nuit du Nouvel An. A cette occasion, le Pape Benoît XVI avait rappelé les responsabilités des autorités locales en ce qui concerne la défense des chrétiens. A ces propos, les responsables d’al-Azhar avaient mal réagi tout comme des représentants du Patriarcat copte orthodoxe. Il s’est agi, a rappelé à l’Agence Fides le Patriarche copte catholique, S.B. Ibrahim Isaac Sidrak, « d’une époque difficile ayant commencé par un malentendu sur les paroles du Pape Benoît XVI qui était peut-être intentionnel chez certains. L’important est cependant d’avoir repris le juste chemin ». (GV) (Agence Fides 14/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network