AMERIQUE/CANADA - Risque de requête de « suicide assisté » à l’assistance sanitaire catholique

mercredi, 9 novembre 2016 santé   droits fondamentaux  
Archevêché de Vancouver

Arcidiocesi di Vancouver

Archevêché de Vancouver

Vancouver (Agence Fides) – La tension monte au sein des centres d’assistance sanitaire d’Ontario, dans la mesure où, peu de mois après l’approbation de la part du Parlement canadien de la norme autorisant le « suicide assisté », les hôpitaux catholiques, les centres de soins palliatifs et les médecins ont été appelés par des patients qui leur ont demandé de les aider à se suicider.
Cinq médecins ont présenté un mémoire légal contre le Collège des Médecins et des Chirurgiens de l’Ontario qui demande aux médecins qui se refusent à participer au « suicide assisté » et à l’avortement d’adresser les patients en question à d’autres médecins.
Du moment que la situation est devenue très tendue et délicate, les Archidiocèses de Toronto et de Vancouver ont décidé de faire partie de la nouvelle organisation dénommée Coalition for Health Care and Conscience chargée de représenter les médecins catholiques en difficulté.
S.Exc. Mgr Ronald Peter Fabbro, C.S.B., Evêque de London et Président de l’Assemblée des Evêques catholiques d’Ontario, a déclaré que les Evêques de la province ont décidé d’inscrire comme priorité absolue la protection de l’objection de conscience.
Le Parlement canadien a légalisé le « suicide assisté » au mois de juin suite à une décision de la Cour Suprême du Canada.
En Colombie britannique, une autorité sanitaire locale a suggéré de demander à toutes les institutions recevant un financement public de fournir des services « d’assistance au suicide », ce qui comprend les hôpitaux catholiques et les maisons de retraite. L’Archevêque de Vancouver, S.Exc. Mgr J. Michael Miller, a exprimé sa contrariété à cette proposition. (CE) (Agence Fides 09/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network