ASIE/PHILIPPINES - Satisfaction de l'Evêque de Balanga après la prise de position du Président contraire à l’activation de la centrale nucléaire en province de Bataan

mardi, 8 novembre 2016 environnement   politique   société civile  

CC Jiru27

Manille (Agence Fides) – La position du Président philippin, Rodrigo Duterte, qui a refusé d’activer la centrale nucléaire bien connue se trouvant en province de Bataan, à l’ouest de Manille, et a promis que, durant son mandat, les centrales nucléaires ne fonctionneront pas, a été bien accueillie par l’Eglise catholique dans le pays.
S.Exc. Mgr Ruperto Santos, Evêque de Balanga, a déclaré que le Chef de l’Etat a montré de cette façon « sa préoccupation et son soucis pour les personnes et l’environnement ». En accueillant favorablement l’annonce de Rodrigo Duterte, l’Evêque a rappelé que la très grande majorité des citoyens de la province de Bataan sont fortement contraires à la renaissance du projet de centrale, construite de 1958 à 1986 et jamais activée. Les Philippines en ont cependant toujours assuré la maintenance et le projet d’activer le réacteur a été relancé au cours de ces dernières années.
« Il s’agit d’un projet très dangereux – relève l’Evêque dans une note parvenue à Fides – et il serait seulement source de corruption ». L’Eglise, a rappelé l’Evêque, « souhaite le recours à des sources d’énergie renouvelables telles que l’énergie solaire, éolienne ou hydroélectrique ». La proposition d’activer les centrales nucléaires aux Philippines avait été soulevée par certains hommes politiques afin d’abattre les coûts élevés de l’énergie électrique. (PA) (Agence Fides 08/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network