AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD - Rapport sur la corruption et demande de vote de défiance à l’encontre du Président de la République

jeudi, 3 novembre 2016 corruption  

Johannesburg (Agence Fides) - L’opposition a annoncé un vote de défiance à l’égard du Président sud-africain, Jacob Zuma, après la publication d’un rapport officiel dans lequel sont dénoncés « de possibles crimes de corruption au sommet de l’Etat ». Le document de 355 pages intitulé « La prise de contrôle de l’Etat » a été rédigé part l’ancien chef de l’autorité anticorruption, Thuli Madonsela, et se trouve centré sur les rapports entre le Président Zima et la puissante famille Gupta.
Les Gupta, entrepreneurs d’origine indienne s’étant installés en Afrique du Sud dans les années 1990, possèdent différentes activités dans le secteur minier, des transports, des moyens de communication et de l’industrie de haute technologie.
Le rapport, dont le Président Zuma a en vain cherché à empêcher la publication, relance les soupçons sur l’influence de la famille Gupta en ce qui concerne la nomination de certains ministres, un fait qui avait été en son temps stigmatisé par les Evêques sud-africains (voir Fides 18/03/2016).
Hier, 2 novembre, l’attente de la publication du rapport avait vu la protestation dans les rues de Pretoria des activistes du parti des Combattants pour la liberté économique (Economic Freedom Fighters EFF) de Julius Malema et de plusieurs milliers de simples citoyens. (L.M.) (Agence Fides 03/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network