AMERIQUE/HAITI - Aggravation d’une situation précaire à cause de la violence et du manque de structures sanitaires

vendredi, 28 octobre 2016 violence  

Daniel Fuentealba

Port au Prince (Agence Fides) – Depuis le séisme de 2010 qui dévasta Haïti, 62.600 évacués vivent dans 36 camps provisoires situés dans l’île. En outre, 500.000 personnes sont fortement exposées à des événements naturels, tels qu’ouragans et tempêtes. Par ailleurs, 60% de la population vivent dans des conditions de pauvreté et 25.000 personnes courent le risque de contracter le choléra en cette année 2016. Tel est, selon les nouvelles parvenues à Fides, le cadre tragique que présente Haïti, où la population continue à vivre privée d’eau potable et d’accès aux services sanitaires. Dans le pays, est également présent un fort taux de violence ainsi qu’une corruption envahissante qui empêche le cours normal des interventions de la part des organisations humanitaires. (AP) (Agence Fides 28/10/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network